Faits Divers

Côte d’Ivoire / Le cocufieur blesse son rival et prend quatre mois de prison ferme

  • Source: : Web-News | Le 04 décembre, 2020 à 10:12:29 | Lu 469 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Côte d’Ivoire / Le cocufieur blesse son rival et prend quatre mois de prison ferme

Un cultivateur âgé de 40 ans a été condamné par la section de tribunal de Bouna à quatre mois de prison ferme et à une amende de 50.000 FCFA pour coups et blessures volontaires portés à son rival dans le village de Siriki-Bango, dans le département de Nassian.

Ce verdict a été prononcé au terme d’une audience mercredi 02 décembre 2020.

Le cultivateur, marié et père de six enfants, avait pour amante, une jeune dame âgée de 26 ans. Un charme qui a d’ailleurs fini par convaincre un autre homme qui l’a prise pour seconde épouse dans le même village en 2020.

Mais la présence de cette femme dans son nouveau foyer n’a pas du tout calmé les ardeurs de son ex-compagnon. Ce dernier n’ayant pas digéré ce mariage brusque et inattendu de sa copine avec un autre homme, a continué à la suivre à divers endroits du village notamment au marché, au marigot, pour la harceler et à encore exiger d’elle des rapports sexuels.

Pendant ce temps, de nombreux jeunes du village sifflent les faits au mari, mais celui-ci n’y accorde pas d’intérêt particulier prétextant qu’il s’agit d’une pure rumeur.

Mais des mois après, la jeune dame acculée par les interminables menaces et assauts malsains de son ex-compagnon, finit par céder et il s’en résulte une grossesse.

Le mari cocu, informé, entre dans une colère noire et se met immédiatement aux trousses de l’individu. Quelques heures après, avec l’aide de quelques jeunes, il parvient à le retrouver. Dans la bagarre, l’ex-compagnon de la dame sort un couteau et taillage le mari au ventre.

Les jeunes de Siriki-Bango longtemps en colère contre l’ex-compagnon vont donc se ruer sur lui, le ligoter et le conduire chez le chef du village qui, après avoir écouté l’exposé des faits, décide de le mettre à la disposition de la brigade de gendarmerie de Nassian.

Le mari cocu a eu de légères blessures au ventre et il sorti des soins. Mais les regards restent désormais tournés vers la décision qu’il va prendre à savoir, répudier sa femme la sourde-muette, qui porte une grossesse signe manifeste de son infidélité, ou la garder et simplement tourner la page.

Pour l’heure à Siriki-Bango et dans tout le département de Nassian, cette histoire défraie encore la chronique.


Auteur: Aip - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  


Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]