Faits Divers

Elle noie volontairement son fils de 11 ans puis fait croire qu'il a été enlevé par 2 hommes

  • Source: : Web-News | Le 25 mai, 2020 à 01:05:31 | Lu 557 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Elle noie volontairement son fils de 11 ans puis fait croire qu'il a été enlevé par 2 hommes

Jeudi soir, Patricia Ripley, 47 ans, a appelé la police de Miami, en Floride (Etats-Unis). Elle a expliqué que son fils Alejandro s'était fait enlever sous ses yeux.

 Alors qu'elle circulait en voiture près de Southwest 158th Avenue, un véhicule l'a dépassée et lui a fait une queue de poisson la forçant à s'arrêter. 


 Un des deux occupants s'est approché d'elle et lui a demandé si elle avait de la drogue. Mais elle a répondu qu'elle n'en avait pas. Les deux agresseurs ont alors embarqué le garçon de 11 ans qui se trouvait sur la banquette arrière, avant de prendre la fuite. 


 Quelques heures plus tard, la police a découvert le corps sans vie du garçon dans un bassin du Miccosukee Golf & Country Club. La vidéosurveillance a été visionnée et montre Ripley assise seule dans sa voiture pendant environ 20 minutes au moment de l'enlèvement présumé. Alejandro n'était pas dans la voiture avec elle. Elle a ensuite appelé la police. La mère de famille a été inculpée de meurtre. 


L'enquête a révélé qu'elle avait tenté de noyer son fils une première fois jeudi soir, mais son plan avait échoué par un bon Samaritain qui s’était jeté à l’eau pour sauver l’enfant. 


  «Une heure plus tard, elle a conduit son garçon vers un autre canal. Cette fois là, il n’y a eu personne pour le sauver» a déclaré la procureure du comté de Miami-Dad. Alejandro souffrait d'autisme. Sa maman avait dû le déscolariser car elle ne pouvait plus payer les frais de son école spécialisée d'un montant de 4000 dollars.

Auteur: - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]