International

COVID-19: EN CHINE, UN MILLION DE PERSONNES DÉJÀ VACCINÉES PAR UN SÉRUM EXPÉRIMENTAL

  • Source: : Web-News | Le 19 novembre, 2020 à 18:11:08 | Lu 360 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

COVID-19: EN CHINE, UN MILLION DE PERSONNES DÉJÀ VACCINÉES PAR UN SÉRUM EXPÉRIMENTAL

Mercredi soir, le groupe pharmaceutique chinois Sinopharm a annoncé que près d'un million de personnes avaient à ce stade bénéficié d'un vaccin expérimental contre le Covid-19. 

Aux Etats-Unis, Pfizer et Moderna sont engagés dans une course contre-la-montre pour produire le premier vaccin contre le Covid-19. Les deux solutions, qui présentent toutes deux une haute efficacité selon leurs fabricants, sont actuellement en pleine phase 3 des essais cliniques, dernière étape avant l'homologation éventuel et une mise sur le marché.


 Une dernière étape qu'a grillée le groupe pharmaceutique chinois Sinopharm. L'entreprise a annoncé mercredi soir, comme l'explique Le Parisien, avoir administré son vaccin expérimental à déjà près d'un million de personnes en Chine.

 Liu Jingzhen, PDG du groupe, a listé sur WeChat, sorte d'équivalent chinois à WhatsApp mais disposant aussi d'un service de microblogging comme Twitter, les profils de ce million de néo-vaccinés. 


Il a évoqué des étudiants partis à l'étranger, des diplomates, des travailleurs du BTP, s'ajoutant aux personnels hospitaliers et à ceux des aéroports. 

Pas de réaction indésirable grave 


Cette opération a été menée dans le cadre d'un programme d'urgence initié en juillet dernier. 

Le protocole établi stipule l'injection de trois sérums: deux élaborations de Sinopharm et une formule de Sinovac, une autre société pharmaceutique chinoise. 


 Selon Liu Jingzhen, aucun des individus ayant reçu le vaccin Sinopharm n'a rapporté de réaction indésirable grave. Il a seulement concédé que certains avaient constaté des gonflements à l'endroit de la piqûre, ou éprouvé une fièvre bénigne. Il a surtout soutenu qu'aucun d'entre eux n'avaient contracté le Covid-19. 

 Le liquide livré par Sinopharm emploie un virus inactivé et implique deux injections successives. 

Ainsi, pour parvenir à cette conclusion quant à l'efficacité présumée du vaccin, des prélévements sanguins ont été effectués sur 40.000 participants à cette campagne, 14 jours après la seconde injection. L'un des motifs de réserve principaux tient toutefois à l'absence d'un groupe de contrôle, en parallèle du panel des personnes ayant reçu les sérums. 

C'est le comparatif entre ces deux types de groupe qui permet habituellement aux scientifiques de tracer la distinction entre un simple effet Placebo et ceux réellement liés à un vaccin.

Auteur: BFMTV - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  


Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]