International

Etat de New York : la vidéo choquante d'un manifestant âgé projeté au sol

  • Source: : Web-News | Le 07 juillet, 2020 à 16:07:02 | Lu 381 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Etat de New York : la vidéo choquante d'un manifestant âgé projeté au sol

Un homme de 75 ans se trouve dans un état grave après avoir été violemment bousculé par un policier à Buffalo, dans l'État de New York.

 Les images sont choquantes : on voit un septuagénaire se diriger dans une rue de Buffalo (New York) vers les policiers, en tenue de protection, et être violemment projeté au sol par deux d'entre eux.


 À terre, il ne bouge plus, sa main qui tenait un papier lâche prise et du sang s'écoule de son oreille droite. Un officier se penche sur lui, mais est tiré par le bras par un de ses collègues qui le contraint à avancer.



  «Il saigne!», crient des passants, pendant qu'un journaliste de la station de radio locale WBFO filme la scène, qui se déroule durant une manifestation contre le racisme et les violences policières. Après l'avancée des policiers, trois officiers se penchent sur l'homme à terre, dont on a depuis appris qu'il avait été transporté à l'hôpital. 


Vivant, mais dans un état grave, souffrant d'une commotion cérébrale et de lacérations. Etat de New York : la vidéo choquante d'un manifestant âgé projeté au sol Paris Match | Publié le 05/06/2020 à 09h56 |Mis à jour le 05/06/2020 à 10h06 Kahina Sekkai L'homme de 75 ans a été projeté à terre par deux policiers à Buffalo, le 4 juin 2020.


L'homme de 75 ans a été projeté à terre par deux policiers à Buffalo, le 4 juin 2020. Capture d'écran WBFO Un homme de 75 ans se trouve dans un état grave après avoir été violemment bousculé par un policier à Buffalo, dans l'État de New York. 



 Les images sont choquantes : on voit un septuagénaire se diriger dans une rue de Buffalo (New York) vers les policiers, en tenue de protection, et être violemment projeté au sol par deux d'entre eux. À terre, il ne bouge plus, sa main qui tenait un papier lâche prise et du sang s'écoule de son oreille droite.



 Un officier se penche sur lui, mais est tiré par le bras par un de ses collègues qui le contraint à avancer. «Il saigne!», crient des passants, pendant qu'un journaliste de la station de radio locale WBFO filme la scène, qui se déroule durant une manifestation contre le racisme et les violences policières. Après l'avancée des policiers, trois officiers se penchent sur l'homme à terre, dont on a depuis appris qu'il avait été transporté à l'hôpital. 


Vivant, mais dans un état grave, souffrant d'une commotion cérébrale et de lacérations. Les images ont rapidement fait le tour des réseaux sociaux -elle a été vue plus de 38 millions de fois sur Twitter-, choquant de nombreux internautes. 


Le gouverneur de l'État de New York, Andrew Cuomo, a qualifié l'incident de «complètement injustifié et entièrement honteux», rappelant que «les officiers de police doivent faire respecter la loi - ET NON PAS EN ABUSER». Le maire de Buffalo Byron Brown s'est dit «profondément perturbé», annonçant que le chef de la police de la ville Byron Lockwood avait «demandé l'ouverture immédiate d'une enquête».


 Les deux policiers vus en train de pousser le septuagénaire ont été suspendus sans salaire : «Après des jours de manifestations pacifiques et plusieurs rencontres avec la direction de la police et des membres de la communauté, l'incident de ce soir me brise le coeur. J'espère continuer d'avancer sur les progrès que nous avons accomplis ensemble pour répondre à l'injustice et à l'inégalité raciales dans la ville de Buffalo», a-t-il déclaré.


 Des manifestations pourtant pacifiques à Buffalo Jusqu'à présent, les manifestations organisées à Buffalo n'avaient pas connu de débordements majeurs. Un automobiliste a été mis en examen après avoir foncé sur trois officiers, en blessant grièvement un, mais il ne faisait pas partie des protestataires. Comme à travers le reste des États-Unis, ces manifestations sont une expression de la colère populaire après la mort de George Floyd, un Afro-Américain de 46 ans asphyxié lors de son interpellation par un policier blanc à Minneapolis (Minnesota). 


Le quadragénaire a répété pendant près de neuf minutes qu'il n'arrivait pas à respirer, plaqué ventre à terre pendant qu'un policier appuyait avec son genou sur sa nuque. 


Les manifestants protestent depuis dix jours contre les violences policières à caractère raciste, dans le cadre du mouvement Black Lives Matter, né il y a plusieurs années après des faits similaires, et demandent justice pour les victimes. Les noms d'autres Afro-Américains tués par des policiers dans des conditions semblables reviennent régulièrement dans les manifestations : Eric Garner, Michael Brown, Trayvon Martin (tué par un garde volontaire), Tamir Rice, Freddie Gray, Philando Castile... 


 Trois autres affaires, toutes survenues depuis le début de l'année, ont également choqué à travers le pays : Breonna Taylor et David McAtee, la première tuée lors d'une perquisition alors qu'elle dormait chez elle et le second en marge d'une manifestation, tous deux abattus par des policiers à Louisville (Kentucky), mais aussi Ahmaud Arbery, tué alors qu'il faisait son jogging -les deux suspects, un père et son fils, n'ont été mis en examen qu'après deux mois.

Auteur: - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]