International

France: tollé après la visite des gendarmes auprès d'une lycéenne qui avait interpellé Macron

  • Source: : Web-News | Le 13 juin, 2022 à 06:06:47 | Lu 307 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

France: tollé après la visite des gendarmes auprès d'une lycéenne qui avait interpellé Macron

Après avoir posé une question au président Emmanuel Macron lors de son déplacement à Gaillac, dans le Tarn, jeudi 9 juin, une lycéenne de 18 ans a reçu la visite des gendarmes à son lycée.

 Les réseaux sociaux se sont alors enflammés et des milliers d’internautes ont repris la question que Laura a posée au président : pourquoi mettre « à la tête de l’État des hommes accusés de viols et de violences sur les femmes ? »

ur les images de l’incident, l’on ne voit aucune agressivité de la part de Laura : c'est tout juste si elle garde la main d'Emmanuel Macron un peu plus longtemps qu'il ne l'aurait souhaité. Cela pour qu'il réponde à sa question :

« Vous mettez à la tête de l'État des hommes accusés de viols et de violences sur les femmes. Pourquoi ? S'il vous plait, répondez-moi. »

Ce qu'a fait le président en déclarant qu'elle « ne comprenait pas qu'il avait accompagné la libération de la parole », mais qu'en même temps il y avait la présomption d'innocence.

Une réponse qui est « restée en travers de la gorge » de la jeune femme, selon ses mots : « Il m'a traitée comme une gamine, j'ai pleuré », a confié Laura, qui a elle-même été victime d'attouchements dans le métro quand elle vivait en région parisienne.

Tout aurait pu s'arrêter là, mais le lendemain les gendarmes ont débarqué à son lycée pour l'interroger. Ils s'en sont excusés depuis sur les réseaux sociaux, en expliquant qu'ils étaient venus « lui proposer de recueillir une éventuelle plainte, puisqu'elle s'était présentée comme victime ».

Ce que reconnait Laura… tout en expliquant que la discussion a rapidement porté sur son interpellation du président la veille : « Ce n'était pas à faire », lui aurait dit l'un des gendarmes.

De quoi susciter l'émotion sur les réseaux socaux : derrière le hashtag #laquestiondelaura des dizaines de milliers d'internautes demandent désormais au président : « Vous mettez à la tête de l'État des hommes accusés de viols et de violences sur les femmes. Pourquoi ? »


Auteur: rfi - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  


Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]