International

Hommage au patriarche Attoungbré Zouzou Benoît, premier conducteur de train en Côte d’Ivoire.

  • Source: : Web-News | Le 08 juin, 2022 à 13:06:44 | Lu 306 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Hommage au patriarche Attoungbré Zouzou Benoît, premier conducteur de train en Côte d’Ivoire.

Les populations de Béoumi ont rendu un hommage à Nanan Attoungbré Zouzou Benoît, premier conducteur de train à main de la Côte d’Ivoire pour tous les services rendus à la nation et singulièrement aux populations de la région, lors d’une cérémonie organisée du samedi 04 au dimanche 05 juin 2022, en présence des autorités politiques, coutumières et religieuses.

Cet hommage qui coïncidait avec le 100è anniversaire  de M. Zouzou, né vers 1922 à Béoumi, a été l’occasion pour le porte-parole de la famille, Zouzou Séraphin, de revenir sur le riche parcours de ce serviteur de l’Etat.

Selon lui, cette cérémonie est un hommage appuyé à cet “homme exceptionnel” qui est encore vivant malgré le poids de l’âge. Il a profité pour remercier le centenaire pour  “toutes les œuvres  menées sur cette terre, tous les services rendus à toutes ces populations qui ont tenu à être présentes”.

M. Zouzou a souligné également la présence de l’ancien ministre des Ressources animales,  Dicko Garba qui est la preuve qu’il a vécu utilement.

Nous ne voulons pas entendre que tu nous quittes pour te remercier à titre posthume. Merci pour tout et que Dieu te garde encore avec nous pour profiter de tes précieux conseils”, a-t-il fait savoir.

 Dicko Garba et le curé de la paroisse de Béoumi n’ont pas tari d’éloges à l’endroit du vieux Zouzou qu’ils ont qualifié “d’homme qui a toujours eu le sens du partage et dont la vie rime avec l’envie de se soucier des autres au détriment de sa propre personne”.
Que le seigneur continue de garder notre papa car Dieu veut qu’il soit encore avec nous”, a indiqué le curé.

 Le patriarche Attoungbré Zouzou Benoît a été, depuis 1946, le premier conducteur de train à main du pays. Après avoir formé plusieurs autres conducteurs au Burkina Faso, il est revenu en Côte d’Ivoire et précisément à Bouaké où il a créé l’école primaire publique RAN. Il est à la retraite depuis 1981.

Auteur: Aip - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  


Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]