Mardi 05 Mars, 2024 - 2:25 PM / Abidjan +33
Mardi 05 Mars, 2024 - 2:25 PM / Abidjan +33
International

Un français avoue le meurtre de ses trois filles

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
police

Un individu s’est présenté dimanche 26 novembre au commissariat de Dieppe (Seine-Maritime) pour avouer le meurtre de ses trois enfants. Les corps de ses trois filles ont été retrouvés à Alfortville dans le Val-de-Marne.

Un homme de 41 ans, déjà connu pour violences familiales aggravées, s’est présenté dimanche 26 novembre aux forces de l’ordre pour avouer le meurtre de ses trois filles âgées de 4 à 11 ans à Alfortville (Val-de-Marne), avant d’être placé en garde à vue. Joint par l’AFP, le parquet de Créteil a confirmé le “décès de trois petites filles de 4, 10 et 11 ans”.

C’est au commissariat de Dieppe (Seine-Maritime) que le père est allé se présenter dimanche vers 14h et a déclaré avoir tué ses enfants. Les policiers se sont alors rendus à son domicile, à Alfortville, à une dizaine de kilomètres au sud de Paris. Ils y ont découvert les corps des enfants. Selon les premiers éléments, deux d’entre elles ont été tuées à l’arme blanche, a indiqué une source policière. Leurs corps se trouvaient sous une couverture. La troisième enfant décédée gisait sur un canapé.

L’homme avait été condamné pour plusieurs faits de violences conjugales et sur mineur par ascendant. En avril 2021, il avait été condamné “pour violences familiales aggravées” à 18 mois de prison dont 12 avec sursis, indique le parquet. Il lui était notamment reproché des faits de violences par conjoint, avec usage d’une arme – un bâton – suivie d’une incapacité n’excédant pas huit jours. Mais aussi des violences par conjoint en présence d’un mineur et des violences, sans incapacité, par ascendant sur mineur de 15 ans, a détaillé le parquet dans un communiqué. Les faits reprochés dataient de mars 2021.

“La peine avait été exécutée et depuis le 28 août, il n’était plus suivi”, a précisé le ministère public. Il avait aussi fait l’objet d’une enquête pour “viol par conjoint”, “classée sans suite au motif infraction insuffisamment caractérisée le 5 juillet 2021”, précise le parquet. Selon une source proche du dossier, une garde alternée était en place. L’homme a assuré ne pas savoir où se trouvait actuellement la mère de ses enfants, que les services de police n’étaient pas encore parvenus à joindre dimanche après-midi.

L’enquête a été confiée à la police judiciaire (PJ) du Val-de-Marne. Le procureur de la République de Créteil Stéphane Hardouin tiendra une conférence de presse lundi en fin de matinée. Évoquant “une commune endeuillée” devant des journalistes, le maire d’Alfortville Luc Carvounas (PS) a dit envisager d’ouvrir une cellule de crise dans les écoles des petites, sans pouvoir préciser si elles étaient bien scolarisées dans sa ville.

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR