Bouaké/Extraction d’un détenu au tribunal : L’évadé toujours en cavale

  • Source: : Web-News | Le 11 juin, 2021 à 15:06:44 | Lu 286 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Bouaké/Extraction d’un détenu au tribunal : L’évadé toujours en cavale

Evadé de façon spectaculaire au Tribunal de première instance de Bouaké, le jeudi 3 juin 2021 dernier, le nommé Gnana-Bi Rodrigue Alias Euro Gethème est toujours en cavale. Ce détenu condamné à trois reprises 20 ans de prison, selon une source du milieu carcéral, est toujours sans nouvelle.

Le procureur de la République près le Tribunal de première instance de Bouaké est toujours déterminé à mettre la main sur ce détenu pour qui les prisons de Côte d’Ivoire n’ont plus de secret, et ce, en raison de son énième évasion. Poursuivi pour plusieurs chefs d’accusation dont association de malfaiteurs, vol en réunion avec violence à main armée, détention illégale d'armes et de munitions de première catégorie, Gnana-Bi Rodrigue est toujours dans la nature. Dans cet élan de recherche contre ce malfaiteur de grand chemin et ses complices, le Tribunal de Bouaké a plus que jamais renforcé son dispositif sécuritaire.

Dans une volonté de nous assurer des dires de notre source sur le volet sécuritaire, nous nous sommes rendus dans la journée du mercredi 09 juin 2021 audit tribunal pour constater le véritable contrôle effectué aux entrées. Notre arrivée est frappée par une longue file d'attente au portail d’entrée du tribunal.

Un contrôle minutieux, matérialisé par la fouille des sacs, et un passage au détecteur de métaux pour s’assurer que tous ceux qui ont accès au Tribunal de Bouaké ne disposent pas d’armes blanches, d’armes à feu et de matériels compromettants. Une vigilance étroite qui a gagné les responsables dudit Tribunal pour ne pas non seulement se faire surprendre ou encore pour ne plus être victimes de telles scènes. Même si la longue file d’attente prend du temps, elle s’avère aujourd’hui nécessaire pour éviter de telles évasions. Même son de cloche au Camp pénal de Bouaké où, selon une autre source de ce milieu carcéral, la vigilance a doublé d’ardeur et est devenue encore plus stricte.

Même s’il est très difficile de prendre la poudre d’escampette dans cette prison, les responsables n’entendent même pas permettre à certains détenus d’avoir aussi cette idée du sieur Gnana-Bi Rodrigue. Pour l’heure, les recherches engagées par le procureur de la République, Koné Braman, suivent leur cours. Il entend tout mettre en œuvre pour retrouver ce dernier et ses complices.

Auteur: Le Nouveau Réveil - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  


Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]