Côte d’Ivoire / La Covid-19 a accentué la pauvreté des ménages (ministère)

  • Source: : Web-News | Le 16 juin, 2021 à 10:06:12 | Lu 289 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Côte d’Ivoire / La Covid-19 a accentué la pauvreté des ménages (ministère)

La crise sanitaire mondiale de la Covid-19 a accentué la pauvreté des ménages, a déclaré, mardi 15 juin 2021, à Abidjan, la directrice de la Promotion de la Famille au ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, Dr Gyslaine Kouamé, relevant que cette pandémie a favorisé la réduction des revenus face aux dépenses liées à l’alimentation pendant le confinement.

Dr Kouamé s’exprimait lors des Rendez-vous du ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant sur les “actions gouvernementales en faveur des familles ivoiriennes et les perspectives” dans le cadre de la riposte à la pandémie de la Covid19.

L’on estime à 1 375 000 le nombre de ménages supplémentaires qui sont passés sous le seuil de pauvreté suite à la crise sanitaire du Covid-19 en Côte d’Ivoire, selon une étude réalisée par le gouvernement ivoirien à travers l’Institut national de la statistique (INS) avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

La pandémie mondiale a engendré des pertes de revenus importantes pour les ménages et le secteur informel.

Se basant sur les résultats d’une enquête auprès de 800 ménages réalisée en avril 2020, un rapport de la Banque mondiale souligne que 71 % des ménages ont déclaré avoir subi une baisse de revenus et ne savent pas comment faire face à leurs dépenses courantes de base. Seulement trois ménages sur dix ont suffisamment d’économies pour payer les charges régulières comme le loyer, les factures d’eau et d’électricité, et la nourriture.

Les données de l’enquête montrent clairement que l’impact a été plus important et étendu qu’anticipé et a aggravé les conditions de vie des ménages déjà précaires. À court terme, cet écart de revenu sera difficile à compenser pour de nombreux ménages, et le programme de soutien du gouvernement sera donc essentiel pour atténuer le choc.

Face à ces difficultés, le gouvernement ivoirien a entrepris plusieurs actions, a relevé Dr Gyslaine Kouamé, indiquant que des appuis financiers ont été apportés aux entreprises ainsi que des mesures sociales en faveur des populations, à travers notamment le soutien aux familles les plus vulnérables avec la prise en charge des enfants des ménages.

Il s’agit plus spécifiquement des transferts d’argent (75.000 FCFA) par trimestre ont été effectués au profit des familles, la prise en charge psychologique des femmes victimes de violences, la mise en place d’un système d’appui à la création d’entreprise familiale, la vulgarisation des opportunités d’emploi et d’auto emploi et le développement de l’entreprenariat au sein des familles, a énuméré la directrice de la Promotion de la Famille.

Intitulé “La Côte d’Ivoire face à la COVID-19 : l’impact de la situation sanitaire sur les ménages et les entreprises ivoiriennes”, le rapport, basé sur une enquête d’avril 2020, constate que l’épidémie de COVID-19 a eu plusieurs répercussions directes sur les entreprises et les ménages.


Auteur: Aip - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  


Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]