Développement de l’économie numérique: Amadou Coulibaly invite l’Artci et l’Aigf à renforcer la qualité de leurs services

  • Source: : Web-News | Le 20 mai, 2022 à 07:05:27 | Lu 115 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Développement de l’économie numérique: Amadou Coulibaly invite l’Artci et l’Aigf à renforcer la qualité de leurs services

Le ministre de la Communication et de l’Économie numérique, Amadou Coulibaly, a visité hier, mercredi 18 mai, les installations de l’Autorité de régulation des télécommunications de Côte d’Ivoire (Artci) et de l’Agence ivoirienne de gestion des fréquences radioélectriques (Aigf), deux institutions placées sous sa tutelle, depuis la formation du dernier gouvernement.

Le ministre a tenu des séances de travail avec les personnels respectifs ainsi que les dirigeants de ces deux structures.

Il a invité, à l’occasion, l’Artci et l’Aigf à renforcer la qualité de leurs services. Selon lui, « il ne faut pas se voiler la face, il y a beaucoup de plaintes de la part de nos concitoyens ».

A en croire le ministre Amadou Coulibaly, beaucoup de défis restent à relever au niveau de ces deux institutions. « Pour l’Artci, ces défis portent notamment sur la qualité des services offerts aux consommateurs, principalement, aux clients de mobile et d’Internet ; la mise en œuvre de la nouvelle stratégie nationale pour le développement du numérique en Côte d’Ivoire ; la gouvernance de cette institution qui se veut moderne ; le choix de régulation, les conditions de travail du personnel », a-t-il relevé.

Avant d’ajouter : « Je compte sur l’Artci pour mettre en œuvre, la nouvelle stratégie nationale pour le développement du numérique en Côte d’Ivoire. Cela, nous pouvons le réussir. Nous faisons confiance à l’Artci pour garantir l’exigence de qualité et de neutralité », a-t-il insisté.

Le rôle de l’Aigf est déterminant...

Photo de famille à l'issue de la séance de travail. (DR)
Photo de famille à l'issue de la séance de travail. (DR)

Face au personnel de l’Aigf, le ministre a souligné que les défis portent notamment, sur l’utilisation frauduleuse de certaines fréquences. Ce qui pose un véritable problème de sécurité. « Je voudrais vous féliciter pour le résultat déjà obtenu. Notre secteur est à un tournant déterminant, car le gouvernement a décidé d’en faire le véritable catalyseur pour l’atteinte des objectifs de développement durable, conformément à l’agenda 2030 des Nations-Unies. Nous devons permettre à la Côte d’Ivoire de rentrer de plain-pied dans l’économie numérique », a-t-il affirmé.

Il a aussi réaffirmé l’ambition du gouvernement d’accélérer la transformation numérique du pays. Ce, par l’adoption en décembre 2021, en conseil de ministres, d’une nouvelle stratégie de développement du numérique dont la mise en œuvre permettra de réaliser plus de 3000 projets de réforme, pour une estimation d’environ 2000 milliards de Fcfa.

Cet outil, dira-t-il, vise à apporter des solutions numériques à l’économie nationale et à créer les conditions d'une appropriation de ces technologies par les populations. « Le rôle de l’Aigf est déterminant dans l’édification d’une société de consommation, telle que voulu par le gouvernement, à l’horizon 2025, avec les technologies dites de la 4e révolution. A savoir, la 5 G qui sera lancée en juin 2023, l’Internet, les communications de machine à machine, les objets connectés qui auront besoin de spectre de fréquence ». Et de poursuivre : « Et votre rôle est capital dans la gestion, l’optimisation et la disponibilité de ces ressources rares, indispensables à la marche de notre pays. Les défis sont nombreux. La Côte d’Ivoire doit être prête. Et en cela, l’Aigf qui qui est le fer de lance doit garantir aux partenaires, des ressources nécessaires pour son développement. Par la fourniture de service de qualité, mais également, pour un environnement sain et sécurisé, au regard de la propagation des zones électromagnétiques ».

Auteur: - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  


Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]