Le Ghana veut renforcer la coopération en matière de pêche avec la Côte d’Ivoire (Ministre)

  • Source: : Web-News | Le 03 août, 2022 à 14:08:39 | Lu 202 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Le Ghana veut renforcer la coopération en matière de pêche avec la Côte d’Ivoire (Ministre)

En visite de travail en Côte d’Ivoire, la ministre ghanéenne de la Pêche et du Développement de l’acquaculture, Mavis Hawa Koomson, a affirmé mercredi 3 août 2022 au ministre Sidi Touré, la volonté de son pays de renforcer avec son voisin, la coopération en matière de pêche, de lutte contre la piraterie et la pêche INN et de partage d’informations.

Reçue en audience par le ministre des Ressources animales et halieutiques à son cabinet sis au 11e étage de l’immeuble de la Caistab, à Abidjan Plateau, Mme Koomson a par la suite échangé, en compagnie de sa délégation, avec son hôte sur les différents objets de sa mission.

Elle propose, entre autres, une approche régionale pour combattre la pêche illicite, non réglémentée et non déclarée (INN) dans les eaux que les deux pays ont en partage, l’observation par la Côte d’Ivoire de la fermeture saisonnière de la pêche pour repos bilologique des poissons (mesure déjà mise en oeuvre par le Ghana), l’opérationalisation du protocole du CPCO (Comité des pêches du centre-ouest du Golfe de Guinée) relatif aux observateurs régionaux et aux patrouilles communes.

Egalement, la gestion commune des ressources, la réactivation des programmes de recherche communs en matière de ressources halieutiques, la lutte contre la piraterie, la collaboration des deux pays pour avoir une position communes dans les instances internationales ainsi qu’une proposition de la date de la 14e session du CPCO prévu au Ghana.

La ministre ghanéenne a surtout insisté sur la nécessairte coopération pour combattre la pêche INN qui coûte plus de 100 millions USD de manque à gagner dans les trésoreries nationales. Elle a également incité les pays voisins du Ghana au respect du repos biologique qui se déroule du 1er juillet au 1er août pour la pêche artisanale et du 1er juillet au 31 août pour les chalutiers, arguant que cette mesure s’avèrerait inefficace si tous les membres du CPCO ne s’y mettent pas pour reconstituer les ressources (petits et grands pélagiques).

En réponse aux préoccupations de son homologue, Sidi Touré, en sa qualité également de président de la conférence des ministres du CPCO, a rappelé des initiatives prises par la Côte d’Ivoire pour combattre la pêche INN dont l’adoption en 2016, d’une loi qui réglémente la pêche.

Sidi Touré a également évoqué des patrouilles conjointes avec la Marine nationale, la création d’un centre de surveillance des pêches équipé d’un dispositif satellitaire, l’existence d’un accord de partage d’informations avec les pays, le partage des données des dispositifs satellitaires sur les navires. Quant à la fermeture des pêches, il a assuré que cette mesure du CPCO sera observée à compter de juillet 2023, le temps de sensibiliser les acteurs du secteur en Côte d’Ivoire.

M. Touré a marqué son accord pour le programme des observateurs régionaux ainsi que pour les patrouilles conjointes qui, sous l’égide du CPCO, devraient démarrer d’ici la fin de l’année, de même que la réactivation de la recherche conjointe, tout en se disant ouvert à une collaboration régionale (déjà existante) dans le cadre de la lutte contre la piraterie.

En compagnie de responsables du ministère des Ressources animales et halieutiques, la délégation ghanéenne a par la suite mis le cap sur une visite de terrain.


Auteur: Aip - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  


Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]