Politique

Blé Goudé demande pardon aux victimes de la crise postélectorale

  • Source: : Web-News | Le 29 novembre, 2022 à 16:11:53 | Lu 496 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Blé Goudé demande pardon aux victimes de la crise postélectorale

L’ex-leader des Jeunes patriotes appelle au rassemblement et s’engage à apporter sa pierre au processus de réconciliation « bien enclenché par les autorités ivoiriennes ».

M. Blé Goudé, a à l’issue d’une rencontre ce mardi 29 novembre 2022 avec le ministre ivoirien de la Réconciliation et de la cohésion nationale, Kouadio Konan Bertin « KKB », indiqué être venu lui porter un message.

L’ex-pensionnaire de la prison de Scheveningen a demandé au ministre de la Réconciliation de bien vouloir traduire sa « gratitude », celle de sa famille et celle de ses collaborateurs au président de la République qui a suivi personnellement le dossier de son retour en Côte d’Ivoire.

« Je suis là pour appeler tous les Ivoiriens au rassemblement autour de notre pays, la Côte d’Ivoire. Je suis là pour aussi apporter ma compassion à tous ces Ivoiriens qui pour certains ont dû enterrer leurs enfants brutalement (et ceux qui) portent encore les stigmates indélébiles de cette crise », a-t-il déclaré.

« Cela mérite notre compassion, surtout cela mérite qu’on leur demande pardon. Le pardon, il apaise, mais aussi il libère, pas nécessairement parce qu’on est coupable de quoi que ce soit, mais c’est une question de responsabilité », a-t-il ajouté.

Pour Charles Blé Goudé, les hommes politiques doivent « comprendre qu’on fait la politique pour donner la vie, pour améliorer la vie et non pour ôter la vie », assurant être là pour apporter sa pierre au processus de paix qui a été « bien enclenché par les autorités ivoiriennes ».


« J’invite tout le monde à nous retrouver pour qu’on puisse avancer ensemble » sur la voie de la paix, a insisté Charles Blé Goudé, le président du Congrès panafricain pour la justice et l'égalité des peuples (Cojep), un parti politique de l’opposition ivoirienne.

Le ministre de la Réconciliation a fait observer qu’avant l’arrivée de Blé Goudé, il y a eu celle de l’ex-président Laurent Gbagbo, le 17 juin 2021, dans les mêmes conditions. Et même bien avant, le retour de 300.000 Ivoiriens réfugiés à l’étranger, soit plus de 98% qui sont rentrés au pays.

« C’est une volonté politique affichée du pouvoir de conduire le peuple ivoirien à la paix et à la réconciliation », a soutenu KKB, estimant que pour qu’on aille à la paix, il faut deux volontés qui se manifestent, et celle du président de la République « ne fait plus de doute ».

« Le président Ouattara est l’architecte de la réconciliation en cours et il a tendu la main », ainsi « tous ceux qui ont saisi cette main tendue, sont rentrés au pays », a-t-il dit, faisant remarquer que « la main du président de la République reste toujours tendue ».

Il a par ailleurs invité tous ceux qui sont encore hors du pays, dans le cadre de la crise postélectorale ivoirienne de 2010-2011 qui a fait plus de 3.000 morts, à revenir pour « qu’ensemble on bâtisse le pays, et pour qu’on tourne définitivement la page sombre de cette histoire qu’on aurait jamais dû connaître ».  

Après six ans de procès, MM. Blé Goudé et Laurent Gbagbo ont été acquittés en première instance par la CPI le 15 janvier 2019. L’acquittement définitif des co-accusés sera prononcé le 31 mars 2021, mais l'ex-leader des Jeunes patriotes restera encore quelque temps à La Haye avant de regagner son pays ce 26 novembre 2022.



Auteur: Apa - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  


Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]