Politique

Charles Blé Goudé : « On ne peut pas dire que mon retour en Côte d’Ivoire peut se faire sans condition »

  • Source: : Ivoirematin-News | Le 17 juin, 2020 à 11:06:46 | Lu 5709 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Charles Blé Goudé, président du Cojep

Charles Blé Goudé était l’invité de l’Association de la presse étrangère en Côte d’Ivoire (Apeci) ce mercredi 17 juin 2020 sur sa plateforme digitale Whatsapp. Se prononçant sur son retour en Côte d’Ivoire après son acquittement intégral par la Cour pénale internationale (Cpi), le président du Congrès pour la justice et l’égalité des peuples (Cojep) reconnaît qu’il ne peut se faire avec des conditions.

« On ne peut pas dire que mon retour en Côte d’Ivoire peut se faire sans conditions. Vous avez que j’ai été absent de la Côte d’Ivoire pendant de nombreuses années pour des raisons judiciaires. Aujourd’hui, l’institution judiciaire qui a fait peser sur moi des soupçons et qui m’a soumis à un procès, m’a acquitté et me permet aujourd’hui de rentrer dans mon pays. C’est un fait. Mais vous venez de le dire mon pays a connu une crise très difficile. Des cœurs sont meurtris. Il y a un groupe qui me voit en ange et il y a un groupe qui me voit en démon. Et ensuite il y a des autorités en Côte d’Ivoire. Non, je ne peux pas descendre comme ça en Côte d’Ivoire », a-t-il laissé entendre.

Puis d’expliquer : « Je dois prendre langue avec les autorités de mon pays. Pour que je puisse savoir comment je rentre dans mon pays après plusieurs années d’absences. La Côte d’Ivoire a changé politiquement, a changé socialement, a changé sur beaucoup de plan. Et je ne suis pas venu ici en dîner gala, il y a une crise de confiance profonde entre ivoiriens au-delà des autorités. Moi je pense que l’élégance africaine me recommande de m’en remettre à la décision des autorités de mon pays. J’ai exprimé clairement mon intention de rentrer en Côte d’Ivoire et  j’espère que je serai le bienvenu chez moi. »

« C’est vrai que je n’ai pas d’autres terres que la Côte d’Ivoire mais est-ce que cela suffit ? », a-t-il questionné avant de répondre : « Entre le souhaitable et le possible, vous voyez qu’il y a un gap. Alors j’ai exprimé clairement mon intention de rentrer chez moi et j’attends la suite. »                                                                                                    


Auteur: Pierre Ephèse - Ivoirematin-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  


Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]