Côte d’Ivoire – 3e mandat : « On n’a jamais vu les enfants de Bédié ou Gbagbo dans les rues »

  • Source: : Web-News | Le 21 août, 2020 à 19:08:11 | Lu 624 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Côte d’Ivoire – 3e mandat : « On n’a jamais vu les enfants de Bédié ou Gbagbo dans les rues »

La ministre Kandia Camara a réagi suite à l’appel lancé par les femmes de l’opposition à manifester ce vendredi 21 août 2020 dans la commune de Cocody (Abidjan), pour dénoncer la candidature du président Alassane Ouattara pour briguer un troisième mandat présidentiel.

 Malgré les arrestations constatées ces derniers jours, les femmes de l’opposition maintiennent leur mouvement contre la candidature du président Alassane Ouattara, pour briguer un troisième mandat présidentiel. Ce vendredi, une grande marche dans les rues de Cocody dans la commune d’Abidjan a été programmée. 

Mais pour Kandia Camara, cette voie empruntée par ses sœurs de l’opposition ne pourrait que conduire la Côte d’Ivoire vers sa perte. 


La ministre de l’éducation nationale a invité les marcheurs à se souvenir de la crise post-électorale de 2011, qui a fait des milliers de morts dans le rang des femmes et des enfants. 

« Nous apprenons que des femmes de l’opposition voudraient maintenir leur marche, malgré l’interdiction du gouvernement (…) La Côte d’Ivoire a trop souffert, surtout pendant la crise post-électorale. Et les victimes de cette crise, tout comme les victimes de toutes les crises vécues en Côte d’Ivoire, sont les femmes et leurs enfants. C’est la raison pour laquelle je voudrais dire aux femmes de Côte d’Ivoire que nous ne voulons plus voir nos enfants meurtris. Nous, femmes de Côte d’Ivoire, nous ne voulons plus que nos enfants soient manipulés et poussés dans les rues. Qu’ils soient les seules victimes des violences électorales« , a-t-elle déploré. 

Et comme décidée à faire prendre conscience aux opposantes au régime de Ouattara, l’enseignante fait remarquer que ceux pour qui elles sont prêtes à sacrifier leurs enfants, n’ont jamais envoyé, une seule fois, les leurs visionner les rues


« Nous voulons alors dire à celles et à ceux qui insistent et demandent à nos enfants de descendre dans la rue, qu’ils prennent leurs propres enfants dans la main et aller avec eux dans la rue. C’est trop facile de rester à la maison et de jeter les enfants des autres dans la rue. Nous ne voulons plus de cela. Nous ne voulons plus de violences envers nos enfants », a-t-elle martelé.


 Une sortie qui n’a visiblement pas eu l’effet escompté, puisque beaucoup de femmes sont descendues dans les rues, ce jour, et plusieurs d’entres elles ont été arrêtées, aux dernières nouvelles.

Auteur: beninwebtv.com - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]