Politique

Municipales au Plateau : L’éviction de Benjo de la SIR, un danger pour Fabrice Sawegnon

  • Source: : Ivoirematin-News | Le 02 mars, 2018 à 19:03:53 | Lu 1140 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Municipales au Plateau : L’éviction de Benjo de la SIR, un danger pour Fabrice Sawegnon

Depuis le mercredi 28 février 2018, le maire de la commune d’Abidjan-Plateau, Noël Akossi Benjo, n’est plus le Président du conseil d’Administration de la Société ivoirienne de raffinage (SIR), a informé le Conseil des ministres qui s’est tenu ce même jour. Le président Alassane Ouattara n’a pas renouvelé son mandat qui est arrivé à expiration. Il a plutôt nommé l’ex-Cema de l’armée, le général Soumaïla Bakayoko, à la place d’Akossi Benjo.

L’éviction du maire du Plateau, qui intervient à quelques mois des municipales, dans un contexte de tensions au sein du RHDP, entre le PDCI et le RDR, plus précisément entre Bédié et Ouattara, fait dire à certains observateurs qu’il s’agit d’un règlement de compte. Benjo paierait pour son engagement contre le projet de parti unifié PDCI-RDR que Ouattara appelle de tous ses vœux et aussi pour ses accointances avec l’ennemi d’hier, le FPI.

Cette éviction, qu’elle soit pour une raison politique ou pas, aura des conséquences sur les rapports déjà tendus entre le PDCI et le RDR, sur les finances de Benjo et du PDCI qui perdent une source de revenus pour leurs activités. Mais plus encore jouera dans la bataille pour le contrôle de la mairie du Plateau convoitée principalement par le jeune Fabrice Sawegnon, dit-on, un protégé du président Alassane Ouattara.

Sawegnon exposé au syndrome ‘’Affoussiata Bamba’’

S’il est vrai que l’éviction de Benjo de la présidence du Conseil d’administration de la SIR peut, un tant soit peu, le fragiliser du point de vue politique et économique, vu la place qu’il occupe au PDCI et les hostilités déjà engagées depuis quelques années au sujet de la mairie, elle peut être aussi un avantage pour l’actuel maire du Plateau face à Sawegnon, le protégé de Ouattara.

En effet, s’il est prouvé que c’est dans l’optique de soutenir le fondateur du groupe Voodoo que le président Ouattara n’a pas jugé bon de maintenir Benjo à son poste, il aura fait de lui une victime. Et cela se voit dans les commentaires que suscite cette affaire chez les internautes.

Sawegnon en danger. Plutôt que d’être un atout, le soutien qu’il bénéficie de Ouattara risque d’être pour lui une pierre d’achoppement, en ce qu’il pourra payer cash le désamour de plus en plus croissant du peuple à l’égard du chef de l’Etat. Comme ce fut le cas pour Affoussiata Bamba à Cocody, lors des législatives de décembre 2016. Car quoi qu’on dise, le départ de la SIR ne peut pas terrasser financièrement celui qui a gravi tous les échelons au niveau de cette société depuis 1979, maire du Plateau depuis 2000 et occupe de hautes responsabilités au sien du PDCI.

 

Auteur: Cesar-Ivoirematin.com - Ivoirematin-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  


Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]