Politique

PDCI- KKB DÉFIE SON ‘’PÈRE’’ BÉDIÉ POUR PORTER LE FLAMBEAU À LA PRÉSIDENTIELLE

  • Source: : Web-News | Le 28 juin, 2020 à 13:06:08 | Lu 2013 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

PDCI- KKB DÉFIE SON ‘’PÈRE’’ BÉDIÉ POUR PORTER LE FLAMBEAU À LA PRÉSIDENTIELLE

Duel entre le père et le fils ! Kouadio Konan Bertin dit KKB a décidé d’affronter Henri Konan Bédié à la convention de désignation, du candidat à la présidentielle pour le compte du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI). 

 Kouadio Konan Bertin dit KKB est un adepte de la « vraie-fausse gaffe ». . Sa dernière sortie est dotant plus surprenante pour un homme qui a déclaré il y a en moins d’une semaine que « Si Bédié est candidat, je ne serai pas candidat ».



Le mercredi 24 juin dernier jour de dépôt de candidature pour le choix du candidat du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), il a payé sa caution de candidature qui s’élève à 25 millions de FCFA. Et son équipe, a, après avoir déposé un dossier incomplet promis « revenir compléter le dossier. C’est la démocratie interne au PDCI. Tant qu’il reste dans les détails, tout candidat peut encore déposer ses dossiers », renchérit l’un de ses partisans.



 KKB a réussi peu avant la fermeture des guichets, à rassembler les 25 millions Fcfa et payer sa caution. A 4 mois de la présidentielle, le vieux parti doit avoir son candidat à l’issue d’une convention éclatée à travers toute la Côte d’Ivoire, fin juillet. le samedi 20 juin dernier, la direction du parti fondé par Félix Houphouët-Boigny avait dans sa majorité désigné Henri Konan Bédié comme candidat. « Je reçois cette demande de candidature comme une mission de salut public », avait déclaré le président du PDCI. KKB est un jeune loup de la politique ivoirienne qui poursuit un objectif simple : baliser un terrain sur lequel il sera sans doute amené à jouer le capitaine d’équipe dans les années à venir. 



Il ambitionne en réalité à prendre les devants lors des scrutins futurs au nom de sa formation politique car il sait qu’il serait difficile voire impossible de battre le leader ‘’naturel’’ du PDCI, Henri Konan Bédié. 


 En 2015 contre l’avis de son parti qui avait décidé de soutenir le président Ouattara, KKB avait pris sur lui l’initiative d’affronter l’allié du PDCI à la présidentielle. Cet ‘’enfant’’ qui refuse le téton avait justifier son action. « Je n’avais jamais cru en l’alternance telle qu’envisagée par le Président de mon parti, le PDCI-RDA ». Il aura eu raison !

Auteur: 7info.ci - Web-News

Articles similaires


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]