POUR SES ATTAQUES CONTRE LE PRÉSIDENT ALASSANE OUATTARA, MARCEL AMON TANOH DÉCHU DE SES DROITS COUTUMIERS PAR LE ROYAUME DU SANWI

  • Source: : Web-News | Le 17 octobre, 2020 à 15:10:12 | Lu 1986 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

POUR SES ATTAQUES CONTRE LE PRÉSIDENT ALASSANE OUATTARA, MARCEL AMON TANOH DÉCHU DE SES DROITS COUTUMIERS PAR LE ROYAUME DU SANWI

Le royaume du Sanwi ne partage pas les propos tenus par Marcel Amon Tanoh, l’ancien chef de la diplomatie ivoirienne contre le président Alassane Ouattara. 


Pour le manifester, les têtes couronnées ont signé une pétition pour exclure Marcel Amon Tanoh comme fils du royaume et du Village d’Eboué.

43 chefs traditionnels signataires, c’est cet ensemble qui s’élève contre l’ancien ministre des Affaires étrangères de Côte d’Ivoire. 


Ces têtes couronnées issues du royaume du Sanwi et membres d’un collectif reprochent à Marcel Amon Tanoh ses propos tenus à l’encontre du président ivoirien lors du meeting de l’opposition politique, le samedi 10 octobre au stade Félix Houphouët-Boigny. 


L’on se rappelle que pendant ce rassemblement, l’ancien collaborateur du président ivoirien n’avait pas été tendre avec Alassane Ouattara. Allant même jusqu’à appeler à faire barrage à la candidature de ce dernier.

« Oser le penser, relève de l’ivresse, oser le dire en public révèle de la pure folie. Nous condamnons avec la plus grande fermeté et la dernière énergie ces propos d’une gravité sans borne et d’une déchéance morale faisant courir un risque à notre Pays« , fait savoir le collectif des chefs traditionnels du Sanwi dont est originaire Marcel Amon Tanoh.

Pour la chefferie traditionnelle du Sanwi, c’est une déchéance « morale dont a fait preuve monsieur Marcel Amon Tanoh à travers les propos xénophobes indignes incitant à la haine, à la violence et jetant les prémices d’une potentielle guerre civile entre Ivoiriens et populations vivant en Côte d’Ivoire ».

Les chefs traditionnels ont en conséquence décidé de déchoir le mis en cause de ses droits coutumiers non sans se désengager des agissements de l’exministre des Affaires étrangères.


Auteur: 7info - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]