Présidentielle 2020/Kandia Camara : « Cette année, on aura une élection apaisée »

  • Source: : Web-News | Le 01 octobre, 2020 à 15:10:14 | Lu 243 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Présidentielle 2020/Kandia Camara : « Cette année, on aura une élection apaisée »

Plus d’une centaine de femmes, exerçant dans l’administration ivoirienne ont pris d’assaut ce mardi 29 septembre, le siège du Rdr, à la Rue Lepic. Conduite par Mme Yvette Séa, elles sont allées exprimer leur soutien à la candidature du Président Alassane Ouattara. Elles avaient à leurs côtés, quelques femmes du secteur privé et des femmes retraitées.

Elles ont été reçues par la ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, Kandia Camara. Qui avait à ses côtés, la ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, Bakayoko Ly-Ramata, le ministre de l’Agriculture et du développement rural, Kobenan Kouassi Adjoumani, la vice-présidente du Sénat, Mme Sarah Sako Fadiga.

Profitant de l’occasion, la ministre Kandia Camara, membre du directoire du Rhdp, a rassuré les femmes sur la situation qui prévaut dans le pays. « N’ayez pas peur. Cette année, on aura une élection apaisée en Côte d’Ivoire. Car les femmes de tous bords ont décidé de voter pour un seul candidat. Celui qui va leur assurer la paix et la tranquillité. A savoir, le Président Alassane Ouattara, candidat du Rhdp. Toutes ont décidé de se mettre au-dessus des clivages politiques, ethniques et religieux pour choisir le meilleur candidat, qui est celui du Rhdp. Donc, il n’y aura pas de tension. Ce sera une élection apaisée. Et au soir du 31 octobre, le Rhdp sortira vainqueur. Ce sera un coup K.O », a-t-elle martelé.

Kandia Camara a aussi demandé aux femmes de ne pas laisser leurs enfants prendre part à une quelconque manifestation contre le pouvoir en place. « Nous les femmes, devons encadrer nos enfants afin qu’ils ne soient pas utilisés par des égoïstes. Ne laissons pas nos enfants à la solde des égoïstes. Que ceux qui appellent à la désobéissance civile sortent avec leurs propres enfants. Vos enfants, c’est ce que vous avez de plus cher sur la terre. Ne les laissez pas aux mains des manipulateurs. La Côte d’Ivoire a trop souffert. Nous voulons vivre en paix. Nous ne voulons plus de crise dans notre pays. Alassane Ouattara est le candidat du plus grand parti politique de Côte d’Ivoire. En plus, il a un bilan positif », a-t-elle insisté.

Le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani. (DR)
Le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani. (DR)



Avant elle, le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani, lui, a choisi de s’attaquer à l’opposition. « On vous a donné l’occasion de diriger la Côte d’Ivoire. Vous n’avez rien fait de bon. Et c’est au moment où vous ne sentez plus votre corps que vous voulez lancer un appel à la désobéissance civile », a-t-il lancé. A ceux qui l’accusent d’être resté au Rhdp pour manger, il a répondu en ces termes : « On m’accuse de manger au restaurant. Mais de 2011 à 2018, ceux qui m’accusent aujourd’hui, étaient aussi au restaurant. Et ce sont eux qui prenaient les plus gros morceaux. Aujourd’hui, comme ils sont rassasiés et qu’ils sont en train de digérer, ils veulent que moi aussi j’arrête de manger ».

A l’endroit qui Guillaume Soro, il a aussi adressé quelques mots. « Soro Guillaume, si tu es candidat, rentre en Côte d’Ivoire. C’est ici qu’on étudie les dossiers. Voici un monsieur, qui a ses enfants en Angleterre et qui compte sur les enfants des autres pour venir renverser un régime », a-t-il poursuivi.

Pour sa part, la ministre Bakayoko Ly-Ramata a salué cette initiative des femmes de l’administration. « Cette présence massive est la preuve de votre engagement aux côtés du Président Alassane Ouattara. Et vous avez raison. La Constitution de 2016 fait une grande place à la femme. Le Président Alassane Ouattara a redonné à la femme sa dignité. Notamment, la gestion conjointe du foyer. Il a aussi sauvé la femme du mariage forcé. Plusieurs milliers de femmes sont sorties de la précarité grâce à lui », a-t-elle soutenu.

Dans le même sens, Mme Sarah Sako Fadiga a exhorté les femmes à choisir Alassane Ouattara, le 31 octobre. « Si le Président ADO est réélu, ce sera la parité parfaite homme-femme dans l’administration et aux postes de décision. Il fera encore des lois en faveur des femmes », a-t-elle assuré.


Auteur: Fratmat.info - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  


Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]