Dimanche 14 Juillet, 2024 - 10:17 PM / Abidjan +33
Dimanche 14 Juillet, 2024 - 10:17 PM / Abidjan +33
Politique

Tidjane Thiam, le leader du PDCI, critique la gouvernance d’Alassane Ouattara

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
Tidjane Thiam, le leader du PDCI, critique la gouvernance d’Alassane Ouattara

Le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, opposition), Tidjane Thiam a entamé ce week-end, à Soubré (Ouest), une tournée politique, à 15 mois de l’élection présidentielle d’octobre 2025.  


La ville de Soubré a été le théâtre d’une mobilisation exceptionnelle, ce samedi 22 juin 2024, à l’occasion d’un meeting du leader du Pdci, Tidjane Thiam. Ce rassemblement a réuni des milliers de militants et sympathisants, venus de différentes localités de la Région de la Nawa.


« Gouverner, ce n’est pas seulement la fierté d’être élu ou de se maintenir au pouvoir, c’est d’abord et avant tout, apporter des solutions concrètes aux préoccupations et aux souffrances des populations qui nous ont accordé leurs suffrages », a-t-il déclaré.


Il a fait observer que « le quotidien des Ivoiriens est plus que difficile, ils doivent faire face à des défis majeurs et de sérieuses difficultés pour prendre soin de leurs familles », sous des salves d’applaudissements des militants qui scandaient « Titi, au secours ».


Le président du Pdci a souligné « la mévente des produits agricoles avec la paupérisation grandissante des populations rurales et des planteurs, la montée des eaux pendant la saison des pluies dans les villes et en particulier à Abidjan, avec son lot de tristesse, chaque année ».


Tidjane Thiam a, ensuite, dénoncé les déguerpissements opérés à Abidjan, « sans humanité, ni compassion, le coût sans cesse croissant de l’électricité pour les ménages et les entreprises, la cherté du coût de la vie, l’endettement massif qui compromet l’avenir de nos enfants ».


Le chef du Pdci a relevé au sujet de l’Indice de développement humain (IDH), qu’ « en un an, la Côte d’Ivoire est passée de 159e à la 166e place sur 193 pays », ajoutant que « nous sommes donc dans les 30 derniers pays du monde et avons reculé de sept places en un an. »

L’année où « le PDCI a été chassé du pouvoir, en 1999 », à la suite d’un coup d’Etat militaire, la Côte d’Ivoire occupait la 125e place dans le monde « après avoir été 118e en 1990 et c’était un rang honorable », a rappelé le successeur de feu Henri Konan Bédié.

Le pays, « en 2011, a bénéficié d’un allègement très significatif de sa dette et nous sommes 166e » dans le monde, s’est-il insurgé, notant d’ailleurs que « l’espérance de vie a baissé d’un an en Côte d’Ivoire, en 2024 avec toutes les technologies disponibles dans le monde ».

« Nous devons amener tous les Ivoiriens en âge de voter à s’inscrire sur les listes électorales afin de remporter l’élection présidentielle en 2025 », a-t-il dit, exhortant ses militants à disposer de toutes leurs pièces pour se faire enrôler sur le listing électoral.


« C’est le bulletin de vote qui va construire les écoles qui vous manquent, qui va construire les routes et les hôpitaux, qui va former ces médecins qui vous manquent. C’est le bulletin de vote, ce n’est pas une dépense, c’est un investissement pour votre avenir », a-t-il insisté.

« Pour faire face à ces défis, je vous demande, en ma qualité de président du parti, de vous lever tous ensemble maintenant, vous militants et militantes du PDCI ; allez partout, des villes aux campagnes pour porter le message de notre grand parti », a-t-il lancé.


Tidjane Thiam a fait savoir que Félix Houphouët-Boigny, qui avait libéré les Ivoiriens du travail forcé, a été ministre de la République française, signataire de la Constitution de la 5e République, « s’asseyait dans la poussière avec les chefs de village ».

« Voilà l’esprit qui a construit la Côte d’Ivoire, voilà l’esprit que nous vous proposons de retrouver », a-t-il poursuivi, assurant que « nous, leurs héritiers, nous y arriverons sûrement par notre travail méthodique et notre unité ».


Le président du Pdci qui débute sa tournée politique, à Soubré, pour « écouter » les Ivoiriens afin de leur proposer son projet de société, a soulevé les mains de Djédjé Mady, ex-secrétaire général du parti, et Kacou Guikahué, son rival à l’élection pour la présidence du Pdci, en guise d’unité


Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR