Vendredi 01 Mars, 2024 - 10:50 AM / Abidjan +33
Vendredi 01 Mars, 2024 - 10:50 AM / Abidjan +33
Politique

UN PROCHE DE OUATTARA RÉVÈLE : "ABDOURAHMANE CISSÉ A TRAHI LE PRÉSIDENT"

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
UN PROCHE DE OUATTARA RÉVÈLE : "ABDOURAHMANE CISSÉ A TRAHI LE PRÉSIDENT"
Le limogeage d’Abdourahmane Cissé, ex-secrétaire général de la présidence, par Alassane Ouattara, chef de l’État ivoirien, continue de livrer ses secrets.
 
Cinq jours après cette décision inattendue, officialisée par décret présidentiel signé du chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, les spéculations vont bon train.  Selon des sources citées par des médias étrangers, notamment Jeune Afrique, la révocation d’Abdourahmane Cissé, brillant technocrate qui a occupé de hautes fonctions notamment dans le gouvernement, aurait même été actée depuis plusieurs semaines.

Un poste électif proposé à maintes reprises

Les raisons évoquées par le journal français mettent en lumière des tensions persistantes entre l’ingénieur formé à l’Ecole polytechnique de Paris et l’entourage du chef de l’État. À en croire un proche du cercle restreint du chef de l’État cité par le média français, Abdourahmane Cissé aurait trahi le président Alassane Ouattara. 

« Il a trahi le président (…) Il avait en fait demandé à partir depuis plusieurs mois et s’était organisé pour cela. Nous comprenons maintenant pourquoi il refusait de s’engager en politique alors qu’un poste électif lui avait été proposé à maintes reprises », rapporte notre source. 
De fait, Abdourahmane Cissé avait un temps été annoncé comme candidat aux élections locales du 2 septembre dernier, puis son nom avait finalement disparu de la liste définitive publiée par le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP). 

En coulisses, certains confient qu’Abdourahmane Cissé espérait un retour au gouvernement en qualité de ministre de l’Économie, voire comme Premier ministre, après le limogeage de Patrick Achi en octobre dernier.

Des relations ‘’notoirement conflictuelles’’

Depuis octobre dernier, le président Alassane Ouattara a entrepris un vaste réaménagent touchant plusieurs ministères et des institutions de la République.  Le limogeage de M. Cissé intervient un mois après la révocation de Patrick Achi avec qui il entretenait des relations « notoirement conflictuelles ».

Le natif de la Mé à quant à lui été remplacé à son poste par Robert Beugré Mambé, précédemment ministre gouverneur du District d’Abidjan.  À deux ans de la présidentielle de 2025, Tiémoko Meylet, Vice-président, Fidèle Sarassoro, directeur de cabinet du président Ouattara et Masséré Koné-Touré, la nièce du président de la République, ont vu leur pouvoir renforcé.

Abdourahmane Cissé a quant à lui quitté Abidjan avec sa famille pour Londres au lendemain de l’officialisation de son départ du secrétariat général de la Présidence de la République de Côte d’Ivoire.
Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR