Societe

Après l’attaque au nord / Hamed Bakayoko : ‘‘Nous allons apporter une réponse appropriée’’

  • Source: : Web-News | Le 12 juin, 2020 à 16:06:43 | Lu 909 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Après l’attaque au nord / Hamed Bakayoko : ‘‘Nous allons apporter une réponse appropriée’’

Des individus non encore identifiés ont attaqué, tôt le 11 juin matin (3h00), une position de l’armée ivoirienne à la frontière avec le Burkina Faso, plus précisément à Kafolo, localité située entre Ferké et Kong. 


Les renforts envoyés sur les lieux procèdent encore aux ratissages. 


L’attaque perpétrée par des assaillants, arrivés en nombre important et lourdement armés, a fait plusieurs victimes parmi les éléments des forces de sécurité. Informé, le ministère d’État, ministère de la Défense a pris toutes les dispositions pour le rapatriement à Abidjan des blessés. 


« Nous allons apporter une réponse appropriée à cette attaque », a tranché hier Hamed Bakayoko, ministre d’État, ministre de la Défense.

Le ministre de la Défense

a six éléments blessésHier, sur le coup de 14h45 mn, un aéroporteur militaire a atterri sur le tarmac du Groupement aérien de transport et de liaison (Gatl) avec à son bord six éléments des Forces armées de Côte d’Ivoire (Faci), blessés lors de l’attaque. Sur le tarmac était présent le ministre d’État, ministre de la Défense.

Il avait à ses côtés le général de division Doumbia Lassina, chef d’état-major général des armées, le général de brigade aérienne, Koffi N’Guessan Alfred, chef d’état-major de l’armée de l’air, le général Alexandre Touré Apallo, commandant supérieur de la gendarmerie et bien d’autres hauts gradés de l’armée ivoirienne.

A chacun des blessés, le ministre de la Défense et les généraux ont adressé la compassion et le soutien de la nation avec à sa tête le Président de la République Alassane Ouattara, chef suprême des armées.

Les six militaires blessés ont été pris en chargeLe visage sombre qu’affichaient ces autorités militaires était le signe de la gravité de la situation. 


« Au petit matin ce jour (Ndrl 11 juin), nos forces de défense ont subi une attaque dans la localité de Kafolo, au nord du pays. On nous a signalé des blessés et immédiatement nous avons déployé l’armée de l’air afin de ramener très rapidement nos blessés. Et comme vous pouvez le constater, ils viennent d’arriver. Ils seront pris en main par l’hôpital militaire et les plus graves seront adressés à des centres spécialisés », a situé d’entrée Hamed Bakayoko avant de faire allusion à une attaque terroriste. 


« Nous soupçonnons la piste terroriste. Mais, nous avons entrepris les enquêtes et les services d’investigation pourront préciser la nature concrète et l’origine de cette attaque », a-t-il indiqué.

Le ministre de la Défense a ajouté que l’État de Côte d’Ivoire, qui a bien cerné la situation, est à pied d’œuvre pour apporter une riposte adéquate à cette attaque. « Immédiatement, nous avons envoyé un renfort dans la zone de l’attaque et nous sommes en plein ratissage. L’état-major, après, pourra faire le point et informer les populations sur les détails ».


Attaque de représailles après l’opération Comoé ?

A ceux qui pensent que cette attaque, qui intervient quelques semaines après une opération conjointe des armées ivoirienne et burkinabè dans cette zone, a un lien avec l’opération Comoé, Hamed Bakayoko s’est voulu très clair. « Une attaque terroriste a pour but de semer la terreur et désorganiser les États. Représailles ou pas, la réponse des États est d’y faire face. Et nous nous organisons pour y faire face. On avait des informations sur cette organisation de narcotrafiquants alliés aux terroristes pour avoir un accès aux zones portuaires. Et la Côte d’Ivoire étant effectivement en ligne de mire, nous avons pris des dispositions », a-t-il indiqué avant d’annoncer les prochaines mesures prises pour donner une réponse adaptée à cette attaque. 


« Nous allons faire le point et renforcer le dispositif sécuritaire autour de la frontière. Il y aura un renfort aérien et le ratissage permettra, j’en suis sûr, de neutraliser les auteurs de l’attaque. L’essentiel pour nous est d’assurer la sécurité de nos populations et de protéger le territoire ivoirien. Nous avons un niveau d’organisation de nos forces qui nous permet de faire face et vous aller voir dans les jours qui viennent, la réponse sera à la mesure de cette attaque », a conclu le ministre de la Défense.

Auteur: Fratmat.info - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]