Assassinat d’un gendarme à Yopougon : La version des parents

  • Source: : Web-News | Le 27 août, 2019 à 11:08:35 | Lu 564 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Assassinat d’un gendarme à Yopougon : La version des parents

Au domicile familial du défunt, situé à moins de 500 mètres du lieu du crime, c’est la tristesse et la désolation.

Ses sœurs, sa femme, et ses enfants sont inconsolables. Ses frères sont révoltés. « Je ne pouvais jamais m’imaginer que mon frère pouvait être tué aussi facilement. Et surtout, sans raison apparente. Pourquoi sont-ils aussi cruels ? Pourquoi aiment-ils tant, verser le sang humain ? Pourquoi le sang humain n’a-t-il aucune valeur à leurs yeux ? », S’interroge Gérard Kouamé, frère aîné du gendarme.

Pour lui, l’assassinat de son jeune frère est loin d’être accidentel. « C’était prémédité. Ceux qui ont tué mon frère le connaissent très bien », affirme-t-il. Avant de poursuivre : « Comme vous le constatez, nous habitons juste à côté de la gare. Mon frère est né ici, il a grandi ici et c’est étant ici, qu’il est devenu gendarme. La plupart des chauffeurs et syndicalistes qui travaillent dans cette gare, le connaissent ». Selon lui, un peu plutôt dans la matinée de ce dimanche 25 août, il y a eu une première bagarre entre gnambro.

« Certains sont même entrés à la maison ici. Ils étaient armés de machette et de couteau. Mon petit frère, Sony, qui était présent n’a pas apprécié cela, et les a mis dehors. Mais avant de sortir, il y en a un parmi eux qui a demandé à mon frère : toi, tu veux dire quoi même ? Tu vas voir… C’était aux environs de 10 h. A 14 h, mon jeune frère et un de ses amis, venu lui rendre visite, sont sortis. Ils cherchaient à se restaurer à la gare où a eu lieu la bagarre dans la matinée. C’est là que les mêmes gnambros qu’il avait chassés de la maison dans la matinée, l’ont pris à partie.  Ils étaient environs une dizaine… »,a-t-il expliqué.

Le Mdl Tiékou Koua Anderson, qui venait de célébrer ses 32 ans, était père de trois enfants, dont la plus grande est âgée de 8 ans. En service, à la compagnie d’Abengourou, il était à Abidjan, pour les funérailles de sa grand-mère maternelle, décédée le 18 juillet dernier. Un mois auparavant, soit le 8 juillet, le gendarme perdait déjà sa génitrice. Laquelle a été enterrée le 27 juillet.

 

Auteur: Fratmat.info - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  


Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]