Cinéma : Jusqu’au bout de Sawegnon dans les salles

  • Source: : Ivoirematin-News | Le 05 août, 2019 à 07:08:26 | Lu 563 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Fabrice Sawegnon (chemise blanche et jean) avec les principaux acteurs et le réalisateur de Jusqu'au bout

L’actualité cinématographique en Côte d’Ivoire est dominée en ce moment par la sortie en salle du film Jusqu’au bout réalisé par Hyacinthe Hounsou. Cette première production de Fabrice Sawegnon est inspirée de faits réels et certaines scènes du film ont été tournées sur les lieux même du drame.

« C’est une histoire d’amour qui m’a marqué à 17 ans. Cela a tellement marqué ma vie qu’il fallait que j’en fasse un film », a confié Sawegnon mardi dernier lors de la présentation officielle dudit film au siège de Voodoo group sis à la Riviera 2.

L’homme d’affaires qui a fait toutes ses preuves dans le domaine de la communication transforme ainsi son rêve en réalité. Son objectif est d’apporter une plus-value au cinéma ivoirien et de révéler des talents locaux.

« J’ai toujours rêvé de finir ma carrière dans le cinéma. Et ce rêve devient une réalité. Le cinéma ivoirien a véritablement besoin d’un coup de pouce. Les producteurs et les talents locaux doivent exiger mieux que ce qui leur est réservé. Je souhaite que ce film soit une sorte de déclencheur pour l’émergence d’autres talents », a-t-il déclaré.

Véritable ode à l’amour et à la justice, Jusqu’au bout  réunit la crème des talents locaux, toutes générations confondues. En l’occurrence, N’guessan Koffi Ange Eric révélé par la série Teenager, la jeune actrice Evita Evora N’ganza  qui est un nouveau talent qui promet, le pur produit du théâtre ivoirien Lago Woroka Gilles, le jeune artrepreneur Julio Teko venu spécialement du Togo, le doyen des planches Bienvenu Neba et l’acteur ivoirien le plus en vogue en ce moment Stéphane Zabavy.

Tourné en trois mois, ce huis clos qui est un genre innovant et complexe, a mobilisé au total 32 techniciens et 112 acteurs.

 

 L’actualité cinématographique en Côte d’Ivoire est dominée en ce moment par la sortie en salle du film Jusqu’au bout réalisé par Hyacinthe Hounsou. Cette première production de Fabrice Sawegnon est inspirée de faits réels et certaines scènes du film ont été tournées sur les lieux même du drame.

 

« C’est une histoire d’amour qui m’a marqué à 17 ans. Cela a tellement marqué ma vie qu’il fallait que j’en fasse un film », a confié Sawegnon mardi dernier lors de la présentation officielle dudit film au siège de Voodoo group sis à la Riviera 2.

L’homme d’affaires qui a fait toutes ses preuves dans le domaine de la communication transforme ainsi son rêve en réalité. Son objectif est d’apporter une plus-value au cinéma ivoirien et de révéler des talents locaux.

« J’ai toujours rêvé de finir ma carrière dans le cinéma. Et ce rêve devient une réalité. Le cinéma ivoirien a véritablement besoin d’un coup de pouce. Les producteurs et les talents locaux doivent exiger mieux que ce qui leur est réservé. Je souhaite que ce film soit une sorte de déclencheur pour l’émergence d’autres talents », a-t-il déclaré.

Véritable ode à l’amour et à la justice, Jusqu’au bout  réunit la crème des talents locaux, toutes générations confondues. En l’occurrence, N’guessan Koffi Ange Eric révélé par la série Teenager, la jeune actrice Evita Evora N’ganza  qui est un nouveau talent qui promet, le pur produit du théâtre ivoirien Lago Woroka Gilles, le jeune artrepreneur Julio Teko venu spécialement du Togo, le doyen des planches Bienvenu Neba et l’acteur ivoirien le plus en vogue en ce moment Stéphane Zabavy.

Tourné en trois mois, ce huis clos qui est un genre innovant et complexe, a mobilisé au total 32 techniciens et 112 acteurs.

 

 L’actualité cinématographique en Côte d’Ivoire est dominée en ce moment par la sortie en salle du film Jusqu’au bout réalisé par Hyacinthe Hounsou. Cette première production de Fabrice Sawegnon est inspirée de faits réels et certaines scènes du film ont été tournées sur les lieux même du drame.

 

« C’est une histoire d’amour qui m’a marqué à 17 ans. Cela a tellement marqué ma vie qu’il fallait que j’en fasse un film », a confié Sawegnon mardi dernier lors de la présentation officielle dudit film au siège de Voodoo group sis à la Riviera 2.

L’homme d’affaires qui a fait toutes ses preuves dans le domaine de la communication transforme ainsi son rêve en réalité. Son objectif est d’apporter une plus-value au cinéma ivoirien et de révéler des talents locaux.

« J’ai toujours rêvé de finir ma carrière dans le cinéma. Et ce rêve devient une réalité. Le cinéma ivoirien a véritablement besoin d’un coup de pouce. Les producteurs et les talents locaux doivent exiger mieux que ce qui leur est réservé. Je souhaite que ce film soit une sorte de déclencheur pour l’émergence d’autres talents », a-t-il déclaré.

Véritable ode à l’amour et à la justice, Jusqu’au bout  réunit la crème des talents locaux, toutes générations confondues. En l’occurrence, N’guessan Koffi Ange Eric révélé par la série Teenager, la jeune actrice Evita Evora N’ganza  qui est un nouveau talent qui promet, le pur produit du théâtre ivoirien Lago Woroka Gilles, le jeune artrepreneur Julio Teko venu spécialement du Togo, le doyen des planches Bienvenu Neba et l’acteur ivoirien le plus en vogue en ce moment Stéphane Zabavy.

Tourné en trois mois, ce huis clos qui est un genre innovant et complexe, a mobilisé au total 32 techniciens et 112 acteurs.

 

 L’actualité cinématographique en Côte d’Ivoire est dominée en ce moment par la sortie en salle du film Jusqu’au bout réalisé par Hyacinthe Hounsou. Cette première production de Fabrice Sawegnon est inspirée de faits réels et certaines scènes du film ont été tournées sur les lieux même du drame.

 

« C’est une histoire d’amour qui m’a marqué à 17 ans. Cela a tellement marqué ma vie qu’il fallait que j’en fasse un film », a confié Sawegnon mardi dernier lors de la présentation officielle dudit film au siège de Voodoo group sis à la Riviera 2.

L’homme d’affaires qui a fait toutes ses preuves dans le domaine de la communication transforme ainsi son rêve en réalité. Son objectif est d’apporter une plus-value au cinéma ivoirien et de révéler des talents locaux.

« J’ai toujours rêvé de finir ma carrière dans le cinéma. Et ce rêve devient une réalité. Le cinéma ivoirien a véritablement besoin d’un coup de pouce. Les producteurs et les talents locaux doivent exiger mieux que ce qui leur est réservé. Je souhaite que ce film soit une sorte de déclencheur pour l’émergence d’autres talents », a-t-il déclaré.

Véritable ode à l’amour et à la justice, Jusqu’au bout  réunit la crème des talents locaux, toutes générations confondues. En l’occurrence, N’guessan Koffi Ange Eric révélé par la série Teenager, la jeune actrice Evita Evora N’ganza  qui est un nouveau talent qui promet, le pur produit du théâtre ivoirien Lago Woroka Gilles, le jeune artrepreneur Julio Teko venu spécialement du Togo, le doyen des planches Bienvenu Neba et l’acteur ivoirien le plus en vogue en ce moment Stéphane Zabavy.

Tourné en trois mois, ce huis clos qui est un genre innovant et complexe, a mobilisé au total 32 techniciens et 112 acteurs.

 

 L’actualité cinématographique en Côte d’Ivoire est dominée en ce moment par la sortie en salle du film Jusqu’au bout réalisé par Hyacinthe Hounsou. Cette première production de Fabrice Sawegnon est inspirée de faits réels et certaines scènes du film ont été tournées sur les lieux même du drame.

 

« C’est une histoire d’amour qui m’a marqué à 17 ans. Cela a tellement marqué ma vie qu’il fallait que j’en fasse un film », a confié Sawegnon mardi dernier lors de la présentation officielle dudit film au siège de Voodoo group sis à la Riviera 2.

L’homme d’affaires qui a fait toutes ses preuves dans le domaine de la communication transforme ainsi son rêve en réalité. Son objectif est d’apporter une plus-value au cinéma ivoirien et de révéler des talents locaux.

« J’ai toujours rêvé de finir ma carrière dans le cinéma. Et ce rêve devient une réalité. Le cinéma ivoirien a véritablement besoin d’un coup de pouce. Les producteurs et les talents locaux doivent exiger mieux que ce qui leur est réservé. Je souhaite que ce film soit une sorte de déclencheur pour l’émergence d’autres talents », a-t-il déclaré.

Véritable ode à l’amour et à la justice, Jusqu’au bout  réunit la crème des talents locaux, toutes générations confondues. En l’occurrence, N’guessan Koffi Ange Eric révélé par la série Teenager, la jeune actrice Evita Evora N’ganza  qui est un nouveau talent qui promet, le pur produit du théâtre ivoirien Lago Woroka Gilles, le jeune artrepreneur Julio Teko venu spécialement du Togo, le doyen des planches Bienvenu Neba et l’acteur ivoirien le plus en vogue en ce moment Stéphane Zabavy.

Tourné en trois mois, ce huis clos qui est un genre innovant et complexe, a mobilisé au total 32 techniciens et 112 acteurs.

 

 L’actualité cinématographique en Côte d’Ivoire est dominée en ce moment par la sortie en salle du film Jusqu’au bout réalisé par Hyacinthe Hounsou. Cette première production de Fabrice Sawegnon est inspirée de faits réels et certaines scènes du film ont été tournées sur les lieux même du drame.

« C’est une histoire d’amour qui m’a marqué à 17 ans. Cela a tellement marqué ma vie qu’il fallait que j’en fasse un film », a confié Sawegnon mardi dernier lors de la présentation officielle dudit film au siège de Voodoo group sis à la Riviera 2.

L’homme d’affaires qui a fait toutes ses preuves dans le domaine de la communication transforme ainsi son rêve en réalité. Son objectif est d’apporter une plus-value au cinéma ivoirien et de révéler des talents locaux.

« J’ai toujours rêvé de finir ma carrière dans le cinéma. Et ce rêve devient une réalité. Le cinéma ivoirien a véritablement besoin d’un coup de pouce. Les producteurs et les talents locaux doivent exiger mieux que ce qui leur est réservé. Je souhaite que ce film soit une sorte de déclencheur pour l’émergence d’autres talents », a-t-il déclaré.

Véritable ode à l’amour et à la justice, Jusqu’au bout  réunit la crème des talents locaux, toutes générations confondues. En l’occurrence, N’guessan Koffi Ange Eric révélé par la série Teenager, la jeune actrice Evita Evora N’ganza  qui est un nouveau talent qui promet, le pur produit du théâtre ivoirien Lago Woroka Gilles, le jeune artrepreneur Julio Teko venu spécialement du Togo, le doyen des planches Bienvenu Neba et l’acteur ivoirien le plus en vogue en ce moment Stéphane Zabavy.

Tourné en trois mois, ce huis clos qui est un genre innovant et complexe, a mobilisé au total 32 techniciens et 112 acteurs.

 


Auteur: Pierre Ephèse - Ivoirematin-News

Articles similaires


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  


Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]