Ballon d'Or : Ramos recadre Griezmann

  • Source: : Web-News | Le 19 septembre, 2018 à 12:09:06 | Lu 1203 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Ballon d'Or : Ramos recadre Griezmann

Interrogé sur les propos d'Antoine Griezmann, qui vise le Ballon d'Or et estime qu'il peut s'installer «à la table» de Messi et Ronaldo, Sergio Ramos a recadré le Français en conférence de presse, ce mardi.

 

«Les ignorants, ça ose tout. Quand j'entends parler ce garçon, je pense très fort aux Totti, Buffon, Maldini, Xavi, Raul ou Iker (Casillas), des joueurs qui ont tout gagné, qui ont une multitude de trophées chez eux, et aucun n'a de Ballon d'Or"», a lancé Sergio Ramos en conférence de presse, ce mardi, avant Real Madrid-AS Rome en Ligue des champions, mercredi (21h00). «Chacun est libre d'avoir une opinion, mais je crois que (Griezmann) devrait écouter les conseils du "Cholo" (Simeone), son entraîneur, ou de joueurs comme Godin ou Koke qui ont des valeurs qui lui feraient du bien. Cela dit, j'ai toujours dit que c'était un immense joueur et je lui souhaite le meilleur», a continué le joueur espagnol, qui évolue avec Modric et Varane, deux autres candidats au Ballon d'Or.

Les propos du défenseur madrilène portaient sur l'interview d'Antoine Griezmann au quotidien sportif madrilène As, ce lundi, dans laquelle il s'est confié sur le Ballon d'Or. Le Français annonçait pouvoir s'asseoir «à la table» des quintuples Ballons d'Or, Lionel Messi et Cristiano Ronaldo. «L'histoire de la table, c'est une image que j'utilise, mais je prends du plaisir à cette table. Je sais aussi que je peux faire mieux», ironise le joueur de Atlético, qui retrouvera l'Espagnol samedi 29 septembre, à l'occasion d'un bouillant derby madrilène.

Ces mots très forts de Ramos ont été interprétés à Madrid comme un soutien indirect du capitaine du Real à son coéquipier et ami Luka Modric, rival de Griezmann dans la course au Ballon d'Or. Mais aussi comme une possible «vengeance» après les moqueries du Français à son égard. Le 16 août dernier, au lendemain de la victoire de l'Atlético contre les Merengues en supercoupe d'Europe (4-2, a.p.) Griezmann avait publié sur les réseaux sociaux un montage où on le voyait assis sur le trône d'un monarque et Ramos en train de lui déposer une couronne sur la tête. Une plaisanterie qui n'avait pas été du goût de l'Andalou. De même, il semblerait que le fait que l'attaquant champion du monde se compare publiquement à Messi et Ronaldo ne soit pas bien passé au sein du vestiaire de l'Atlético. Un club qui a fait de l'humilité et de l'abnégation les piliers de sa philosophie. 

 

Auteur: L'Equipe.fr - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  


Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]