Coupe d'Italie: Le penalty de la Juventus fait polémique

  • Source: : Web-News | Le 14 février, 2020 à 08:02:42 | Lu 1312 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Coupe d'Italie: Le penalty de la Juventus fait polémique

L'AC Milan a concédé le match nul face à la Juventus sur un penalty accordé en fin de match, jeudi (1-1). Stefano Pioli, l'entraîneur lombard, ne comprend pas cette décision. 

 L'AC Milan peut nourrir des regrets.


 Dominateurs ce jeudi à San Siro, les Rossoneri ont dû se satisfaire d'un match nul (1-1) face à la Juventus lors de la demi-finale aller de Coupe d'Italie. Surtout, l'égalisation à la 88e de Cristiano Ronaldo sur penalty est survenue après une belle polémique autour du VAR.


 En cause: sur une bicyclette tentée par le Portugais dans la surface, le ballon a touché la main de Calabria, alors dos à l'action. Après consultation de la vidéo assistance, Paolo Valeri a finalement bien sifflé faute. Une situation bien difficile à avaler pour Stefano Pioli, qui pensait mettre fin à 35 ans de disette en Coupe d'Italie pour le club lombard face à la Juventus. 


"Au début de l'action, il y a faute sur Ibrahimovic, signale l'entraîneur de l'AC Milan. Sur la faute de Calabria, je me souviens d'une réunion dans laquelle Rizzoli (le patron de la commission italienne de l'arbitrage, ndlr) a clairement dit que la faute de Cerri lors du dernier Cagliari-Brescia ne justifiait pas un penalty. L'action a été exactement la même (...) Je suis un peu confus car je ne comprends pas quand les penaltys sont accordés et quand ils ne le sont pas."



 "Nous méritions un autre résultat"

L'AC Milan avait ouvert le score à la 61e grâce à Ante Rebic, l'homme en forme du moment, avant d'être réduit à 10 à la 72e après le carton rouge de Théo Hernandez. Les hommes de Pioli devront obtenir leur qualification le 4 mars prochain sur le terrain de la Juventus.


  "J'avais demandé aux garçons de quitter le terrain sans regrets, nous méritions un autre résultat mais ce n'est que le match aller", a positivé Pioli après la rencontre. 

 Si l'incompréhension règne quelque peu en Italie, le pays pourrait bien être au cœur d'une prochaine révolution. 


La Fédération italienne (FIGC) aimerait expérimenter l'utilisation des challenges comme au tennis et a écrit à la FIFA en ce sens.

Auteur: - Web-News

Articles similaires


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]