Le champion Oublié !

  • Source: : Ivoirematin-News | Le 09 mars, 2020 à 10:03:58 | Lu 7094 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Zokou Firmin, le champion oublié

Zokou Firmin, ce nom ne vous dit certainement rien, et même si j’ajoute Taekwondo et champion vous ne verrez pas grande chose. Certains même me diront : « non tu veux parler de Cissé Cheick ». Eh bien non ! Je parle de Zokou Firmin. Il est l’un des plus grands porte-étendards du Taekwondo de notre pays et il aussi l’un des plus illustres oubliés de ce sport.

Ce 09 mars 2020, Zokou Firmin fête ses 36 ans et mes activités professionnelles m’ont amené à le côtoyé et des années durant je lui ai toujours demandé : « Mais Champion, avec tout ce que tu as fait pour la Côte d’Ivoire, pourquoi tu es si négligé ? »

En réalité, je crois que Zokou Firmin n’est pas promu à sa juste valeur, simplement parce qu’à plusieurs reprises, il a refusé qu’on lui marche sur les pieds et au-delà de tout ce qu’il a obtenu il l’a fait de par lui-même. Un petit retour sur son palmarès :

-              Médaille d'argent aux Championnats du monde de taekwondo 2015 à Tcheliabinsk, en Russie

-              Médaille de bronze des plus de 87 kg aux Championnats d'Afrique de taekwondo 2018 à Agadir, au Maroc

-              Médaille de bronze des plus de 87 kg aux Championnats d'Afrique de taekwondo 2010 à Tripoli, en Libye

-              Médaille d'or des plus de 87 kg aux Jeux africains de 2011 à Maputo, au Mozambique

-              Médaille de bronze des plus de 87 kg aux Jeux africains de 2015 à Brazzaville, en République du Congo

Zokou Firmin est donc un vice-champion du monde ivoirien qui a porté au plus haut des couleurs de la Côte d’Ivoire, mais la fédération, le ministère des sports et l’État ivoirien ne l’a jamais soutenu. C’est pourquoi, quand malencontreusement en 2018 Zokou Firmin a été victime d’un accident qui l’a rendu impotent pendant presqu’un an, il a dû se débrouiller seul pour être au meilleur de sa forme malgré le pronostic alarmant des médecins. Et summum du désespoir, quand il réussit à être au mieux de sa forme et à remporter même certaines compétitions, la Côte d’Ivoire désigne un autre athlète pour les prochains jeux olympiques.

Quel crime Zokou a bien pu commettre pour que sa réputation soit conservée dans les placards et qu’on refuse, au sein de la fédération de faire pour lui la communication qu’il mérite ? Je ne veux pas croire, comme on le dit dans le milieu, que certaines personnes n’aimeraient pas voir son étoile briller parce que pour mériter que la fédération s’intéresse à un champion il doit se plier à leurs quatre volontés. Que faut-il faire à part être un vrai champion pour mériter qu’on déploie la communication dans tous les sens pour célébrer un champion ?

Quelle célébration de nos champions faisons-nous en réalité lorsque des querelles internes influent négativement sur le profil de carrière de certains ivoiriens les plus compétents et les plus méritants de leur domaine.  Zokou Firmin mériterait d’être célébrer comme Teddy Rinner en France parce que chaque fois qu’il se déplace, à ses propres frais, il fait honneur au drapeau ivoirien.

En espérant que la Côte d’Ivoire décide de faire la promotion de ses vrais champions pour être partout dans le monde sur tous les podiums, je laisse ces quelques mots pour que tout le monde se pose les mêmes questions que moi.

Bon anniversaire à toi Champion, et je sais que tu n’as pas encore fini de prouver ta valeur. Rendez-vous au sommet !


Auteur: OZES - Ivoirematin-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  


Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]