Guinée: un ancien ministre "gifle" le Président Alpha Condé et caresse son opposant Cellou Dalein Diallo

  • Source: : Web-News | Le 29 juin, 2016 à 11:06:44 | Lu 2216 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

photo d'illustration

Il était ministre de la Communication au sein du Gouvernement sous le magistère d’Alpha Condé. Débarqué de son poste au début du second mandat du Chef de l’État, il porte aujourd’hui la casquette d’opposant.

Par Mamadou Aliou Diallo depuis Conakry

Il s’agit d’Alhousseiny Makanéra Kaké. « Brimé », il ne cache pas sa colère quant à la façon du Président de la République de Guinée de gouverner le pays. Alors que le chef de l’exécutif guinéen ne cesse d’accuser « ses » opposants d’avoir mis la Guinée aux genoux, son ex-ministre rétorque: « Moi, j’ai dit au Président Condé que la gabegie actuelle dépasse celle sous Lansana Conté ». Pour illustrer son propos, il précise: « depuis 5 ans, le Président de la République avait un budget de fonctionnement de 150 000 euros par jour, dans un pays où la majorité des guinéens n’avaient pas un dollar par jour. Ce budget est pour nous tous, mais plus pour nous que pour le Pr Alpha Condé. Parce que moi mon père et ma mère ont travaillé ici. Qu’est ce que le Pr Condé a fait ici pour mériter ça ? »

« Vous pouvez voler tout l’argent de la Guinée, violer toutes les filles de la Guinée, vous pouvez faire tout, si vous ne vous opposez pas à sa pensée, vous êtes honnête. Il suffit que vous ne soyiez pas avec lui (Condé) pour que vous deveniez malhonnête » à ses yeux »

Niant des propos tenus par le numéro un du pays, Makanéra revient sur ses premières relations avec le locataire du Palais Présidentiel « Sékoutouréah ». « Personnellement, j’ai entendu le Président Alpha Condé dire qu’à son retour en Guinée en 1991 il n’y avait pas des gens qui portaient de culotte pour parler chez les Malinkés. Mais je vous apprends qu’Alpha m’a trouvé en train de lutter avant lui. En 1992-1993, là où on le chassait, c’est nous qui partions là-bas pour le défendre. S’il y a des gens de Maférinyah (localité à l’est de Conakry-, qu’ils demandent à leurs parents. Quand il (Alpha Condé) a été chassé là-bas il était obligé de prendre le sentier pour sortir. Quelques semaines après, nous sommes revenus et la première personne à prendre le micro pour le défendre c’était moi », a-t-il rappelé.

Ce que l’ancien ministre trouve « inacceptable » de la part du Président, c’est qu’il ne veuille que personne s’oppose à son idée. « Ne faites pas comme le Pr Alpha Condé! C’est très grave pour nous. Vous pouvez voler tout l’argent de la Guinée, violer toutes les filles de la Guinée, vous pouvez faire tout, si vous ne vous opposez pas à sa pensée, vous êtes honnête. Il suffit que vous ne soyiez pas avec lui pour que vous deveniez malhonnête » à ses yeux, rapporte l’ancien membre du gouvernement.

N’allant pas du dos de la cuillère, M. Makanéra explique: « regardez, même dans son gouvernement, ceux qui ont martyrisé le RPG (parti au pouvoir), qui les ont mis dans des conteneurs, ils sont dans le gouvernement. Parce qu’ils ont accepté de le suivre, ils sont honnêtes aujourd’hui. Mais même ceux qui sont morts, qui n’ont pas voulu le soutenir dans son combat, sont malhonnêtes dans leur tombe ».

« Je suis très fier d’être avec mon grand frère Elhadj Cellou Dalein Diallo parce que son parti et lui constituent le véritable rempart à la dérive dictatoriale du Président Alpha Condé »

Pour marquer toute son opposition à ce qu’il « qualifie de dérive dictatoriale », Alhousseiny Makanéra Kaké a rejoint les autres opposants politiques du pays.

Ces derniers, projetant des manifestations politiques dès après le Ramadan, bénéficient du soutien « inconditionnel » de l’ancien ministre de la communication. « Sans les manifestations de l’opposition, la Guinée n’aurait pas des députés et sans ces manifestations on ne pourrait pas mettre fin à cette dérive dictatoriale. »

Visiblement réconforté d’être auprès du chef de file de l’opposition, M. Kaké déclare: « Je suis très fier d’être avec mon grand frère Elhadj Cellou Dalein Diallo parce que son parti et lui constituent le véritable rempart à la dérive dictatoriale du Président Alpha Condé ». 

Correspondant d’Afrique Connection à Conakry

 


Auteur: imatin.net - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  


Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]