Politique

Meeting du RHDP au Palais de la Culture: Molaré réclame des sanctions

  • Source: : Web-News | Le 28 juillet, 2020 à 20:07:17 | Lu 415 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Meeting du RHDP au Palais de la Culture: Molaré réclame des sanctions

L'artiste Couper-décaler, Soumahoro Mauriféré alias Molaré a réagi après le grand rassemblement des femmes du Rhdp qui a eu lieu dimanche au Palais de la Culture d'Abidjan. 

 La belle actrice ivoirienne, Emma Lohoues, a célébré son 34è anniversaire le vendredi 17 avril dernier. 


A l'occasion, la femme d'affaires a organisé une somptueuse cérémonie à laquelle elle a convié de nombreuses personnes dont Eudoxie Yao, Molaré, le gros Bedel et bien d'autres personnes. 


 Les vidéos de cet anniversaire avaient été publiées sur les réseaux sociaux par l’actrice elle-même. Et le moins que l’on puisse dire, c'est que cet anniversaire qui s'est poursuivi toute la nuit, en pleine période de Couvre-feu, s’est tenu en violation flagrante des mesures barrières édictées par le gouvernement afin d’éviter la propagation du Coronavirus en Côte d’Ivoire.

 Face à cette grossière erreur, les fêtards avaient été interpellés, jugés et condamnés par la justice à 6 mois de prison avec sursis ainsi qu’une amende de 3 millions de Fcfa. Ils avaient ensuite présenté leurs excuses à la nation. 

A l'époque, Molaré avait sévèrement été critiqué par des observateurs qui estimaient qu'en tant qu'aîné, il aurait pu faire éviter pareille situation. ''Emma Lohoues est comme une petite sœur pour moi…Dans mon entendement, c’était une soirée privée. Je ne savais pas qu’il allait y avoir assez de monde…Vu que nous étions dans une résidence privée, nous nous sommes laissés aller… et les vidéos ont été diffusées sur le net‘’, s'était-il justifié avant de présenter ses excuses à la nation. 


 Plusieurs semaines après cet évènement, les femmes du Rhdp se sont, à leur tour, massivement rassemblées au palais de la Culture d'Abidjan, dimanche 26 juillet, pour une cérémonie d'hommage au Premier ministre Amadou Gon Coulibaly décédé le 8 juillet dernier. Même s'il s'agit de militantes du parti au pouvoir, il faut tout de même reconnaître que ce rassemblement s'est tenu en violation des mesures barrières puisque les rassemblements de masse sont toujours interdits. 


 Réagissant à cela, Molaré a implicitement demandé que ces femmes du Rhdp soient, elles aussi, condamnées à payer l'amende de 3 millions de Fcfa chacune. "Amende de 3 millions, c’est comment ? On est devenu beaucoup maintenant...'', a-t-il posté sur Facebook.

Auteur: Afrique-Sur7.fr - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]