Jeudi 30 Mai, 2024 - 6:28 AM / Abidjan +33
Jeudi 30 Mai, 2024 - 6:28 AM / Abidjan +33
Afrique

Cameroun : 10 000 travailleurs étrangers en situation irrégulière menacés d’expulsion

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
expulsion

Le ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle, Issa Tchiroma Bakary entame à cet effet, ce 16 août une campagne de sensibilisation des chefs d’entreprise opérant dans la région de l’Est.

 

Le ministre de l’Emploi et la formation professionnelle (Minefop) donne un mois aux chefs d’entreprises pour se conformer à la loi.

Entamée le 16 août, la visite de travail d’Issa Tchiroma Bakary rentre dans le cadre de d’application de l’article 22 de la loi de finances 2023 instituant un visa à apposer sur les contrats de travail des travailleurs étrangers au Cameroun. Huit mois après l’entrée en vigueur de ladite loi, force est de constater que le taux de collecte n’est qu’à 20% pour plusieurs raisons notamment: la mauvaise foi de certains chefs d’entreprises, la faible sensibilisation des entreprises qui opèrent dans les zones reculées du territoire national, la non l’implication et de la coordination des différentes administrations qui interviennent dans l’encadrement des étrangers au Cameroun etc.

Sur le terrain, le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle exhorte les chefs d’entreprise à se plier aux

dispositions législatives et réglementaires qui régissent le travail des étrangers au Cameroun. D’où la sensibilisation des acteurs réticents au respect des textes en vigueur. Principales cibles, les entreprises exerçant dans des zones reculées. «Une bonne appropriation du dispositif juridique en vigueur en matière d’emploi du personnel de nationalité étrangère et son application effective permettra à notre pays de faire bouger les lignes et atteindre l’objectif que le gouvernement s’est fixé dans le cadre de la promotion de l’emploi des jeunes et du développement des compétences nationales » a relevé Issa Tchiroma Bakary.

En plus, des milliers des travailleurs de nationalité étrangère y exercent dans divers domaines. « Les données statistiques non exhaustives disponibles à notre niveau font état de 4000 visas de travail délivrés par le Minefop chaque année et plus de 10000 étrangers qui exercent une activité professionnelle au Cameroun, en situation irrégulière » a indiqué Issa Tchiroma Bakary ce mercredi à Abong-Mbang.

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

Auteur Commentaire : Poster votre commentaire
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR