Mercredi 24 Avril, 2024 - 2:43 PM / Abidjan +33
Mercredi 24 Avril, 2024 - 2:43 PM / Abidjan +33
Afrique

Cameroun: allocations familiales et salaires revalorisés face à la hausse du prix des carburants

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
Cameroun: allocations familiales et salaires revalorisés face à la hausse du prix des carburants
Le président camerounais Paul Biya a décrété, mercredi 21 février, la hausse  à hauteur de 5% des salaires des fonctionnaires et agents de l'État. Dans un autre décret signé le même jour il a décidé de la revalorisation des allocations familiales pour les travailleurs du public et du privé, à concurrence de 60%. 

Ces mesures interviennent près de trois semaines après la hausse à la pompe des prix des carburants. Elles sont censées en assouplir les conséquences pour les populations,

Les décrets du président Paul Biya consacrent pour à compter de cette fin de mois de février, les hausses de salaires des fonctionnaires et agents de l'État à hauteur de 5%. De quoi faire des heureux auprès des principaux concernés ? Pas vraiment si l'on en croit Jean Marc Bikoko, le président de la principale centrale syndicale du secteur public : « 5% par rapport à la hausse des prix du carburant de 20% qui elle même induit la hausse des autres denrées de première nécessité c'est insignifiant. »

Qu'aux « parents salariés »

Quid alors de la revalorisation cette fois conséquente des allocations familiales pour les travailleurs du public et du privé à 60% ? Jean Marc Bikoko en relativise l'impact compte tenu du fait qu'une très grande partie de la population en est exclue, avance-t-il : « Cette revalorisation du montant des allocations familiales ne s'adresse qu'aux parents salariés. Soit de la fonction publique soit du privé. Et quand on sait qu'ils représentent à peine 10% de la population active qu'en est il des 90% restants ? Il faut que les allocations soient étendues à tous  les parents qui travaillent ou ne travaillent pas. »

Autres solutions

D'autres solutions pour améliorer le quotidien des populations du Cameroun et renflouer les caisses de l'État existent, estime le syndicaliste. A commencer, suggère-t-il par la réduction du train de vie de l'État : « Le gouvernement camerounais c'est plus de soixante ministres , avec tous les avantages insolents y afférents. Le gouvernement peut revoir tout cela afin de pouvoir avoir les coudées franches pour pour gérer les contraintes financières auxquelles il fait face. »

En plus de ces mesures, d'autres négociations sont en cours entre le gouvernement et divers partenaires sociaux. Notamment sur la question de la revalorisation du salaire minimum. 

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

Auteur Commentaire : Poster votre commentaire
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR