Dimanche 23 Juin, 2024 - 7:25 AM / Abidjan +33
Dimanche 23 Juin, 2024 - 7:25 AM / Abidjan +33
Afrique

Cameroun/ Mbanga-Pongo : blessé par ses fils pour inceste

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
inceste
Roland Marcel T., 57 ans, entrepreneur de génie civil et opérateur économique, a été battu et poignardé par ses fils, des jumeaux de 25 ans, ce dimanche à Mbanga-Pongo (arrondissement de Douala III), loin du domicile familial sis à « Barcelone » (même arrondissement). Raison : le géniteur a été surpris en situation non équivoque avec son dernier enfant, Roselyne, étudiante de 18 ans, sur le lit de celle-ci. La molestation, durant laquelle Roland Marcel T. a hurlé et supplié pour sa vie (il aurait notamment dit : « Je vais vous expliquer ! ») a attiré des voisins, dont le chef de bloc, qui a alerté le poste de gendarmerie du coin.

Auditionnés, Dominique et Nicolas ont expliqué qu’ils ne sont pas tombés par hasard sur la scène d’inceste. La puce leur a été mise à l’oreille par une dame qu’ils savent proche de leur père. Un rapprochement peut-être en rapport avec le fait que l’épouse de Roland Marcel, mère de ses trois enfants, soit en évacuation sanitaire en Afrique du Sud depuis près de cinq mois…

La lanceuse d’alerte, une prénommée Yvonne, aurait dû aller avec Roland Marcel au mariage d’un couple de leur connaissance samedi surpassé. L’homme a prétendu ne pas avoir reçu d’invitation et a finalement dit à sa maîtresse qu’il annulait ce programme… Yvonne s’en est ouverte aux futurs mariés, qui lui ont garanti qu’elle pourrait venir sans billet. Ce soir-là, Yvonne voit Roland Marcel débarquer avec sa fille. Elle reste dans son coin. Plus tard, la manière dont père et fille vont danser l’intriguera. D’où le coup de fil passé ensuite à un des jumeaux.

Munis de cette donnée, les garçons s’en remémorent d’autres : Roselyne a toujours été chouchoutée par leur père, aussi loin que remontent leurs souvenirs. Roland Marcel T. a terminé en novembre 2023 la construction de deux immeubles à Mbanga-Pongo, dont les loyers sont perçus par la jeune fille pour le compte de son père. En « paiement », elle empoche l’argent de deux appartements. En outre, elle a reçu les clés d’un autre, désormais second logement de l’étudiante. Les jumeaux, diplômés du supérieur encore instables question emploi, sont parfois dépannés par leur mère.


Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

Auteur Commentaire : Poster votre commentaire
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR