Mercredi 24 Avril, 2024 - 12:43 PM / Abidjan +33
Mercredi 24 Avril, 2024 - 12:43 PM / Abidjan +33
Afrique

Kemi Seba: « Macron veut me retirer la nationalité francaise »

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
Kemi Seba: « Macron veut me retirer la nationalité francaise »
Le gouvernement français, dépassé par le succès de notre combat anticolonialiste auprès des masses africaines et diasporiques craque, et dans un réflexe negrophobe désespéré dont il a le secret, veut en réaction, me retirer la nationalité française, a annoncé ce jeudi, l’activiste franco-béninois et président de l’ONG Urgences Panafricanistes Kemi Seba.

Le président de l’ONG Urgences Panafricanistes Kemi Seba, pourait perdre sa nationalité francaise dans les prochains mois. En effet, les autorités francaises l’accuse d’attiser le sentiment anti-francais depuis près d’une decennie. « Installé depuis 2017 au Bénin, après avoir vécu au Sénégal, vous vous livrez, depuis plusieurs années, à divers agissements destinés à attiser, dans les pays d’Afrique de l’Ouest, un sentiment anti-français », indique un communiqué des autorités francaises.

Pour les autorités francaises, le comportement et les propos de Kemi eba révélent une posture constante et actuelle résolument anti-française, susceptible de porter gravement atteinte aux intérêts français et de nature à caractériser une déloyauté manifeste à l’égard du pays dont il a la nationalité. Par conséquent, les autorités francaises ont décidé « d’engager à votre endroit une procédure de perte de la nationalité française au sens de l’article 23-7 du code civil ».


Une immense décoration de guerre

Pour Kemi Seba, cette procédure de perte de nationalité engagée à son encontre par les autorités francaises est une preuve de la réussite de ses activités panafricaines. « Le gouvernement français, dépassé par le succès de notre combat anticolonialiste auprès des masses africaines et diasporiques craque , et dans un réflexe negrophobe désespéré dont il a le secret , veut en réaction, me retirer la nationalité française. (et ainsi m’interdire de circuler auprès de la diaspora en Europe et surtout aux Antilles). Comme si avec internet, on avait besoin de se déplacer pour toucher le cœur des gens… Vous ne comprenez donc toujours pas que plus vous me persécutez, plus mon message politique gagne en popularité…« , a réagi Kemi Seba.

D’après l’activiste, la décision des autorités francaises, constitue pour « nous une immense décoration de guerre, preuve s’il en fallait, de l’efficience de notre travail de deconstruction de la Françafrique ».

« On ne mendira rien auprès de vous. Jamais de la vie. Je ne suis pas de ceux qui pleurent lorsqu’ils sont expulsés ou discriminés . Africain et fier de l’être jusqu’à mon dernier souffle. Mais on va se servir de cette affaire pour illustrer la nature negrophobe systémique de votre politique », a-t-il ajouté avant de préciser que « notre combat était et demeure contre l’oligarchie française et non le prolétariat français qui souffre lui aussi ».

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

Auteur Commentaire : Poster votre commentaire
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR