Jeudi 25 Avril, 2024 - 4:18 AM / Abidjan +33
Jeudi 25 Avril, 2024 - 4:18 AM / Abidjan +33
Afrique

Mali : liberté provisoire pour Arouna Modibo Touré

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
arouna
L’ancien ministre a déjà fait 4 mois en prison.

Poursuivi pour « complicité » dans « l’affaire SECURIPORT LLC » et écroué à la Maison Centrale d’Arrêt de Bamako (MCA), le mercredi 11 octobre dernier, l’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports puis de la Communication et de l’Economie numérique, Arouna Modibo Touré, a bénéficié d’une liberté provisoire dans la soirée du mardi 6 février.

Selon ses proches après sa libération, il a regagné son domicile. Toutefois, des enquêtes se poursuivent en vue de faire toute la lumière sur cette affaire dite « SECURIPORT LLC ». Des sources indiquent qu’à cet effet, d’autres personnalités dont un autre ex-ministre pourraient être entendues dans les tout-prochains jours.

On se souvient que lors de sa dernière sortie médiatique fin octobre dernier, le Procureur Général de la Cour Suprême, Mamadou Timbo avait indiqué que « la part de l’Etat qui était d’environ 25% avait tout simplement disparu du contrat ». Un manque à gagner, selon lui, qui tournerait autour de 8 milliards de FCFA.

C’est dans le cadre de ces enquêtes qu’une dizaine de personnes ont été interpellées dont 5 ministres. Parmi eux, au moins deux avaient été placés sous mandat de dépôt.

En effet, outre Arouna Modibo Touré qui vient d’être libéré, l’ex-ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, le Général de Brigade Salif Traoré est toujours derrière les barreaux. Le PDG de la société SECURIPORT LLC, l’Américain Enrique Segura avait été entendu brièvement puis mis en examen pour « complicité de faux en écriture, d'usage de faux, d'atteinte aux biens publics, de corruption et de blanchiment de capitaux ».

Aux dernières nouvelles, il aurait réussi à quitter le pays. Par ailleurs, le Procureur Général de la Cour Suprême avait également indiqué que d’autres personnes impliquées seraient hors du pays à l’instar de l’ancien Premier ministre Dr Boubou Cissé non moins ministre des Finances au moment des faits.

Tout de même, un mandat d’arrêt a été délivré contre lui. Pour rappel, l’affaire remonte à 2016 lorsque les autorités maliennes d’alors ont pris un décret portant approbation du « Contrat de concession relatif à la fourniture et l’exploitation d’un système de sécurité de l’aviation civile et de l’immigration selon les modalités de construction, maintien et transfert, entre le gouvernement du Mali et la société SECURIPORT LLC ».

Ce contrat avait été signé pour une durée de dix ans. SECURITPORT LLC est une société fournissant des systèmes intelligents de sécurité de l'immigration.

Malgré ces procédures judiciaires s'inscrivant dans le cadre de la lutte contre la corruption et l'enrichissement illicite au Mali, il n'y a toujours pas eu de procès pour les personnes interpellées jusqu'ici.

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

Auteur Commentaire : Poster votre commentaire
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR