Dimanche 21 Avril, 2024 - 3:24 PM / Abidjan +33
Dimanche 21 Avril, 2024 - 3:24 PM / Abidjan +33
Afrique

Niger. Le Tchad assurera la sécurité des militaires français lors de l'évacuation du Niger

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
depart

C'est ce qu'a déclaré le chef d'état-major de l'armée tchadienne, le général Abakar Abdelkerim Daoud, dans un communiqué.

"L’état-major général des armées informe l’opinion nationale et internationale que, conformément à l’accord parties entre le Niger et la France pour le retrait des troupes françaises du Niger, le Tchad a accepté d’offrir un corridor de son territoire pour le retour des troupes françaises en France", indique le document. Cette mesure est nécessaire pour assurer la sécurité des troupes françaises lors de leur traversée du territoire tchadien, qui pourraient être attaquées par des djihadistes en cours de route.

En outre, les forces armées tchadiennes escorteront des convois de matériel militaire du Niger jusqu'aux frontières du Cameroun, d'où les militaires français se rendront au port de Douala. En effet, en raison d'un manque d'avions, les troupes françaises ne sont pas en mesure de transporter leur matériel par voie aérienne et doivent donc emprunter la voie maritime. Il a été signalé précédemment que, compte tenu des difficultés logistiques, l'opération de retrait des militaires français du Niger pourrait durer jusqu'à six mois.

La France a commencé le retrait de ses troupes du Niger le 10 octobre. Trois vols ont quitté l'aéroport de Niamey avec à leur bord 97 soldats des forces spéciales françaises ainsi que des équipements logistiques. Environ 1.400 militaires français se trouvaient au Niger: un millier dans la capitale et 400 dans l'ouest du pays.

Le 26 juillet, un groupe de militaires de la Garde présidentielle s'est mutiné et a annoncé la destitution du président nigérien Mohamed Bazoum. Le Conseil national pour la sauvegarde de la patrie, dirigé par le commandant de la Garde présidentielle Abdourahamane Tchiani, a été créé pour gouverner le pays. Les putschistes ont notamment dénoncé les accords avec la France sur le déploiement d'un contingent militaire au Niger pour lutter contre les islamistes.

Le 24 septembre, le président français Emmanuel Macron a annoncé le retrait de l'ambassadeur et de plusieurs diplomates de Niamey et son refus de coopérer militairement avec les rebelles.

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

Auteur Commentaire : Poster votre commentaire
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR