Mardi 16 Avril, 2024 - 8:21 PM / Abidjan +33
Mardi 16 Avril, 2024 - 8:21 PM / Abidjan +33
Afrique

Un enseignant âgé de 40 ans à la barre à Mafanco : « j’ai introduit mon doigt dans le v**gin de FK à cinq reprises…»

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
fillette
Enseignant de profession, MBemba Camara a été jugé ce mardi 6 février 2024 par le tribunal criminel de Mafanco. Il est poursuivi pour avoir fait des attouchements sexuels et doigté deux écolières publiquement en classe. Les faits se sont produits au Groupe Scolaire Aimé Césaire de la Transversale numéro 6 (T6) dans la commune de Ratoma, rapporte Guineematin.com à travers un de ses reporters.

En détention préventive à la maison centrale de Conakry depuis le 14 décembre 2019, MBemba Camara est accusé d’avoir introduit les doigts à l’intérieur des parties intimes de ses élèves. Après avoir assouvi son désir, il achetait des bonbons à ses victimes. Comparaissant devant le tribunal, cet enseignant âgé de 40 ans a reconnu sans ambages les faits mis à sa charge, avant d’exprimer son regret.

« Je reconnais vraiment les faits. Je ne fume pas, je ne bois pas. L’année à laquelle je devrais me marier, c’est la même année que j’ai eu ce problème. C’est au moment des cours que je passais à l’acte. Je m’approchais souvent de YT parce qu’elle avait un problème d’écriture. Je profitais de ce moment pour la doigter, je l’ai fait à deux reprises en classe. Avec FK, j’ai introduit mon doigt dans son vagin à 5 reprises. J’ai doigté FK et YT à travers mon pousse. J’étais un enseignant titulaire et je connaissais bien ces enfants. J’étais conscient et lucide au moment des faits et je savais pertinemment que ce n’est pas bien. En faisant cela, je me disais que personne ne me voyait. Je ne sais pas pourquoi j’ai fait ça. Au moment des faits, j’avais une fiancée et deux autres copines. J’entretenais chaque fois des rapports sexuels avec celles-ci. Je regrette vraiment aujourd’hui. J’ai failli à mon devoir, je demande pardon. Vraiment je n’ai pas joué mon rôle d’éducateur », a-t-il regretté.

Le juge audiencier Mohamed Sangaré, a renvoyé cette affaire au mercredi 7 février 2024, pour l’audition de la partie civile, et éventuellement pour réquisitions et plaidoiries.

À suivre…

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

Auteur Commentaire : Poster votre commentaire
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR