Dimanche 16 Juin, 2024 - 7:47 PM / Abidjan +33
Dimanche 16 Juin, 2024 - 7:47 PM / Abidjan +33
Faits Divers

Port-Bouët : 4 mois de prison pour avoir volé son épouse

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
Port-Bouët : 4 mois de prison pour avoir volé son épouse
Ama, jeune ivoirienne d’une trentaine d’années fait la connaissance de JB, un Togolais d’à peine 40 ans. Amoureux de sa dulcinée, JB décide de la doter après 6 mois de relation. Toute heureuse, la jeune fille présente son homme à sa famille qui accepte la dote et fait le "show" à l’Ivoirien. 

Quelques semaines plus tard, JB dévoile sa réelle motivation d'avoir épousé coutumièrement Ama. Il lui demande de faire du faux et usage de faux dans les documents administratifs pour lui faciliter la tâche dans l’obtention de la nationalité ivoirienne. « Il m’a demandé de voir ma mère pour que celle-ci lui donne des documents afin qu’il se refasse un extrait d’acte de naissance ivoirien. Cela lui permettra d’obtenir de manière frauduleuse une pièce d’identité ivoirienne. Je n’ai pas trouvé cela Catholique et j’ai donc refusé », a confié Ama.

Poursuivant, elle a révélé qu’après son refus, le foyer battait de l’aile. Quelques jours plus tard, elle a reçu l’argent de la tontine. « J’ai reçu ma part de tontine qui s’élevait à 900.000 Fcfa, je l’ai soigneusement gardé à la maison. Lui a pris mon argent et m’a fait savoir que cet argent remplace la dot qu’il a payé à ma famille. Par la suite, il a quitté la maison me disant, que je suis libre désormais », a-t-elle affirmé.

À la barre, JB a affirmé avoir pris l’argent de sa femme et l’a utilisé à des fins propres. Cependant, elle demeure son épouse et veut retourner au foyer. Se constituant en partie civile, Ama a réclamé à JB de lui restituer la totalité de son argent.

JB a été jugé coupable et condamné à 4 mois de prison ferme, 10 ans de privation des droits. Il doit remettre 900.000 fcfa comme dommage et intérêt à Ama.

Pour Ama, cet homme ne l’aime pas, mais a voulu profiter de sa nationalité ivoirienne.

Rappelons que le mariage avec un (e) Ivoirien (ne) n’a pas d’effet immédiat sur la nationalité comme indiqué dans la loi antérieure. La nouvelle loi stipule que la période probatoire de cinq ans peut être réduite à trois ans si de l’union entre l’étranger et l’Ivoirien sont issus au moins deux enfants. 

De plus, au cas où le couple vivrait à l’étranger, le conjoint étranger devrait attendre six ans avant de faire la demande. En outre, le conjoint étranger perd la nationalité ivoirienne si son mariage avec un Ivoirien est déclaré nul par une décision de justice applicable en Côte d’Ivoire.
Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

Auteur Commentaire : Poster votre commentaire
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR