Jeudi 18 Avril, 2024 - 3:01 PM / Abidjan +33
Jeudi 18 Avril, 2024 - 3:01 PM / Abidjan +33
News

Côte d’Ivoire : les chantiers prioritaires de Tidjane Thiam

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
Côte d’Ivoire : les chantiers prioritaires de Tidjane Thiam
Après sa prise de fonction, le jeudi 24 janvier 2024, le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, opposition), Tidjane Thiam a adopté une méthode de gestion basée sur une large consultation des acteurs au sein du PDCI et de certaines personnalités.   

Au cours d’une conférence de presse, au siège du parti, ce mercredi 28 février 2024, le porte-parole du PDCI, Soumaïla Bredoumy, a souligné les actions de Tidjane Thiam qui a insufflé un vent nouveau au sein de la formation politique.

Le président Tidjane Thiam qui a fait « des obsèques du président Henri Konan Bédié une de ses priorités, vient de mettre sur place une organisation pour piloter le volet politique de ces obsèques », a fait savoir M. Soumaïla Bredoumy.

Il a indiqué que le lundi 19 février 2024, des structures ont été créés, notamment un Comité de coordination, de supervision, d’organisation pratique, 15 comités en charge de la coordination et de la mobilisation territoriale, un pour chacun des 14 Districts de Côte d’Ivoire et un pour l’étranger.

Le comité de coordination des obsèques sera présidé par M. Tidjane Thiam, avec le Pr Cowppli-Bony comme conseiller spécial. L’ex-ministre Niamien N’goran a été nommé superviseur général des obsèques et l’ambassadeur Kacou Gervais, président du Comité d’organisation pratique.

Dans cet élan, Tidjane Thiam a rencontré M. Laurent Gbagbo, président du PPA-CI le 24 février 2024, dans son village natal, à Mama. Les deux présidents ont abordé les questions relatives à l’organisation des obsèques de M. Bédié, ex-président du PDCI, décédé le 1er août 2023.

L’ancien président Laurent Gbagbo a assuré le président du PDCI de sa présence effective au cours des obsèques de son aîné. Ils ont ensuite fait le tour des questions de l’actualité politique, sociale et économique de la Côte d’Ivoire.

Tidjane Thiam a, par ailleurs, participé à des rencontres avec les représentants de plusieurs chancelleries, des chefs de mission des pays de l’Union Européenne, ainsi qu’avec les représentants de certaines organisations spécialisées des Nations Unies.

Avant la présidentielle ivoirienne de 2025, le président du PDCI a entamé une série de rencontres avec certaines personnalités du parti. Il a, dans ce sens, initié des rencontres avec le personnel politique des grandes zones, selon le découpage du PDCI.

Selon Soumaïla Bredoumy, « la révision de la liste électorale demeure une priorité pour le PDCI à la lumière des enjeux à venir ». Tidjane Thiam a relevé « la situation aberrante de la liste électorale » ivoirienne qui ne compte qu’environ 8 millions d’électeurs pour près de 30 millions d’habitants.

Le porte-parole du Pdci partagera que dans certains pays en Afrique et dans le monde, le pourcentage d’inscrits est nettement supérieur, et selon les organisations internationales expérimentées en la matière, il faut un taux d’inscription au moins égale à 40% pour donner une légitimité aux élections.

« Cette situation de sous représentativité des potentiels électeurs sur la liste électorale, rend peu crédible les élections dans notre pays et par conséquent conduit à une illégitimité des dirigeants qui en découlent », estime le PDCI.

« Se référant aux normes internationales, la liste électorale de la Côte d’Ivoire devrait comporter au moins 12 millions d’électeurs », a mentionné M. Bredoumy, ajoutant qu’il « faut donc résoudre cette problématique qui n’est pourtant pas insurmontable ».

« Tant que ce problème n’aura pas été surmonté, les résultats des élections auront un problème de crédibilité. On peut mieux expliciter la question en prenant un cas pratique : en partant de 8 millions et 50 % de taux de participation on obtient 4 millions d’électeurs effectifs. La majorité est donc 2 millions. Ça veut dire qu’avec 2 millions, on peut diriger un pays de 30 millions d’habitants. Ce n’est pas démocratique », a dit Bredoumy, citant le président Thiam.

« Les prochaines grandes décisions vont s’articuler autour des retouches nécessaires au niveau des organes dirigeants de notre parti », a confié Bredoumy Soumaila, le porte-parole du PDCI, ex-allié au pouvoir.
Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

Auteur Commentaire : Poster votre commentaire
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR