Mercredi 24 Avril, 2024 - 4:04 PM / Abidjan +33
Mercredi 24 Avril, 2024 - 4:04 PM / Abidjan +33
News

Meurtre d’un jeune instituteur à Bangolo : trois autorités villageoises aux arrêts

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
Image d'illustration

 

Les enquêtes relatives au meurtre de Luc Valen Bomahé, jeune instituteur bénévole à Zoé (Bangolo), évolue dans le bon sens. Selon un communiqué du Procureur de la République près le Tribunal de première instance de Man dont Ivoirematin.com a reçu copie, trois autorités villageoises impliquées dans ce meurtre ont été mis aux arrêts.

Ci-dessous l’intégralité du communiqué


COMMUNIQUE DU PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE

PRES LE TRIBUNAL DE PREMIERE INSTANCE DE MAN

Le samedi 10 février 2024, un jeune instituteur bénévole, répondant au nom de Luc Valen BOMAHE est décédé à Zéo, sous-préfecture située dans le département de Bangolo, dans des circonstances qui ont créé l’émoi au sein de la population.

Aussitôt informé des faits, le Procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Man a instruit la brigade de gendarmerie de Bangolo d’ouvrir une enquête, à l’effet de déterminer les circonstances exactes de ce drame. Les investigations menées par ladite brigade ont conduit à l’interpellation de trois (3) personnes, à savoir :

- Guélanebo Pierre GNAHE, chef du village de Douandrou 1 ;

- Fernand SEA, chef du village de Zéo ;

- Laurent SON, chef de sécurité de Zéo.

Ces trois (3) personnes, mises en cause, ont été déférées au Parquet de Man, le 19 février 2024.

Une information judiciaire a été ouverte contre elles pour les faits de tortures, traitements inhumains, traitements dégradants et coups mortels, tels que prévus et punis par les articles 381-1°, 387, 399-2°, 400, 401 et 402 du code pénal, et mandat de dépôt a été requis à leur encontre.

Le juge d’instruction a procédé à leur inculpation pour lesdits faits et a ordonné leur placement en détention préventive.

L’instruction pour parvenir à la manifestation de toute la vérité suit normalement son cours.

D’autres personnes, dont la participation aux faits semble probable, au regard de certaines vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, sont activement recherchées.

Le Procureur de la République invite toutes les personnes qui détiendraient des informations utiles à la manifestation de la vérité, à apporter leur concours aux autorités judiciaires.

 

Fait au Parquet de Man, le 29 février 2024

 

Le Procureur de la République

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

Auteur Commentaire : Poster votre commentaire
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR