Vendredi 24 Mai, 2024 - 12:38 AM / Abidjan +33
Vendredi 24 Mai, 2024 - 12:38 AM / Abidjan +33
Politique

Mali : dissolution de la « Coordination des Organisations de l’Appel du 20 février 2023 pour sauver le Mali »

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
Mali : dissolution de la « Coordination des Organisations de l’Appel du 20 février 2023 pour sauver le Mali »
Les autorités de la transition maliennes ont interdit les activités des partis et associations politiques. 

Le ministre d’État, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, lors du Conseil des Ministres tenu ce mercredi 17 avril, a annoncé la dissolution de l’association « Coordination des Organisations de l’Appel du 20 février 2023 pour sauver le Mali ».

Les autorités de la transition reprochent à ce regroupement « le non-respect des limites imposées aux partis politiques et aux associations en termes d’agissements contraires aux principes nationaux ».

Parmi les griefs reprochés à l’association figurent également des actions susceptibles de « perturber l’ordre public et de compromettre la souveraineté de l’État ainsi que l’unité nationale ».

L’association, dirigée par l’ancien magistrat Chérif Koné, a été impliquée dans des manifestations et des déclarations jugées hostiles aux autorités de transition, appelant à un retour rapide à l’ordre constitutionnel. 

Récemment, il s’est surtout illustré par des sorties appelant la mise en place d’une transition civile après l’expiration le mardi 26 mars dernier du délai des deux ans, fixé depuis mars 2022 pour la fin de l’actuelle transition.

Cette dissolution s’inscrit dans un contexte plus large de « restrictions de l’espace civique » au Mali, comme dénoncé par l’expert indépendant Alioune Tine. Plusieurs organisations politiques telles que la Coordination des mouvements, associations et sympathisants de l’imam Mahmoud Dicko (CMAS) et de Kaoural Renouveau ont été dissoutes. 

Les autorités ont également pris d’autres mesures telles que la révision du fonctionnement des associations et la suspension des activités des partis politiques, des regroupements politiques et des associations à caractère politique.

Cette série de mesures vise à encadrer et à contrôler davantage l’activité politique et civique dans le pays, suscitant des préoccupations quant à la préservation des libertés démocratiques et des droits fondamentaux des citoyens maliens.
Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

Auteur Commentaire : Poster votre commentaire
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR