Dimanche 03 Mars, 2024 - 10:00 AM / Abidjan +33
Dimanche 03 Mars, 2024 - 10:00 AM / Abidjan +33
Afrique

Bonabéri : trois jeunes filles interpellées pour tortures

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
torture
Les séquences vidéo, devenues virales sur les réseaux sociaux, en ont choqué beaucoup. Des adolescentes infligeant force gifles, coups et autres sévices à une fille de leur tranche d’âge, finalement déshabillée, filmée nue, puis rasée de force… Outre les images, déjà glaçantes, il y a le son : les supplications de la victime terrorisée au possible, les menaces et injures de ses tortionnaires, insensibles, impitoyables, faisant preuve d’une cruauté sans mélange. Les faits se sont manifestement produits dimanche dernier.

Mais les tourmenteuses sur la vidéo ont été reconnues : selon des sources sécuritaires, c’est « sur renseignements » qu’elles ont été interpellées par la gendarmerie ce lundi en après-midi au lieudit « Carrefour Alhadji » par Mambanda-Bonabéri (arrondissement de Douala IV). Devant le « succès » de leurs vidéos, les trois filles avaient, pour ainsi dire, fui leur chambre pour se réfugier chez la copine de l’une d’elles… Ça n’a pas suffi.

Joint hier au téléphone par CT, un responsable de l’unité de gendarmerie où les trois filles sont détenues a confirmé la poursuite de leur exploitation, mais n’a pas souhaité s’étendre davantage sur l’affaire, laissant entendre une possible suite, hier toujours, au parquet…

Les sources sécuritaires susmentionnées donnent toutefois certains détails. D’abord, toutes ces filles habitaient la même chambre à « Quatre Etages »-Bonabéri. Tuete F. M., 21 ans, Adiaba M.J., 19 ans, et Foh N.Z., 17 ans. Puis l’adolescente de 16 ans torturée, Thérèse Moraine Ngo L. qui, semble-t-il, subissait des représailles.

ci, une cause est évoquée par notre source : Thérèse Moraine aurait filmé et diffusé sur les réseaux sociaux des ébats intimes d’une des filles. Une autre version, pour l’instant difficile à confirmer – tout comme à écarter –, évoque un « partage » de petit ami entre la victime et l’une de ses tourmenteuses, qui aurait donc mal pris l’affaire et décidé de se venger.

Au moment d’aller sous presse, CT a appris que la gendarmerie avait aussi retrouvé Thérèse Moraine lundi en début de soirée, toujours dans Douala IV. Elle que ses tortionnaires avaient abandonnée dans la chambre.

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR