Côte d’Ivoire : Un rapport de l’INS dévoile le niveau de pauvreté des populations

  • Source: : Web-News | Le 13 septembre, 2017 à 10:09:45 | Lu 270 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

image d-illustration

« En 2008, près de la moitié de la population (48,9%) vivait avec moins de 661 francs Cfa par jour, considéré à ce moment-là comme le seuil de pauvreté monétaire en Côte d’Ivoire », a indiqué Ibrahim Ba, directeur de l’Institut national de la statistique, en avant-propos du rapport sur l’Enquête sur le niveau de vie des ménages en Côte d’Ivoire (ENV 2015). Il affirme que la pauvreté s’est accrue avec la crise post-électorale de 2010-2011.

Des extraits de ce rapport expliquent l’état de la pauvreté en Côte d’Ivoire.

[28.] L'analyse de la pauvreté en Côte d'Ivoire est bâtie autour d'un seuil de pauvreté relatif de 75 000 Francs CFA, par tête et par an, évalué aux prix de la ville d'Abidjan, sur la période de collecte des données (février 1985 à janvier 1986) de l’Enquête Permanente Auprès des Ménages de 1985 (EPAM 85). Il correspond au premier décile, c’est-à-dire au montant le plus élevé des dépenses de consommation des 10% les plus pauvres.

[29.] A Chaque nouvelle enquête, ce seuil de pauvreté monétaire, constant en termes réels, est réévalué. Les seuils ainsi obtenus sont : 101 340 Francs CFA en 1993, 144 800 Francs CFA en 1995, 162 800 Francs CFA en 1998, 183 450 Francs CFA en 2002 et 241 145 Francs CFA en 2008. En définitive, est pauvre en 2015, celui qui a une dépense de consommation inférieure à 737 Francs CFA par jour soit 269 075 Francs CFA par an.

[40.] En 2015, l’incidence de la pauvreté (P0) est de 46,3%, la profondeur de la pauvreté (P1) est de 16,3% et la sévérité de la pauvreté (P2) est de 8,0%. Comme les années antérieures, la pauvreté est plus accentuée en milieu rural qu’en milieu urbain. En effet, en milieu rural, l’incidence de la pauvreté est de 56,8% contre 35,9% en milieu urbain. De plus, la contribution des populations rurales à la pauvreté est de 61,2% contre 38,8% pour les populations urbaines.

[41.] Depuis 1985, la Côte d’Ivoire a réalisé plusieurs enquêtes permettant de suivre l’évolution de la pauvreté dans le temps. L’enquête de 1985 a fixé à 10% l’incidence de la pauvreté en Côte d’Ivoire et a retenu 75 000 F CFA comme seuil national de pauvreté. C’est ce seuil qui est actualisé chaque année pour obtenir le niveau de pauvreté. Ainsi de 1985 à 2008, la pauvreté a fortement augmenté et est passé de 10% à 48,9%, malgré un repli sur la période 1995 à 1998 après la dévaluation du francs CFA.

[42.] Sur une période récente c'est-à-dire de 2008 à 2015, il y a un repli de la pauvreté au niveau national dont l’incidence a été ramenée de 48,9% à 46,3%. L’évolution de la pauvreté est contrastée d’un milieu à l’autre. En effet, si la pauvreté recule nettement en milieu rural (de 62,5% en 2008 elle a baissé de près de 6 points et se situe à 56,8% en 2015), elle continue par contre de progressé en milieu urbain : 24,5% en 2002, 29,5% en 2008 et 35,9% en 2015. Il y a donc un transfert de pauvreté des zones rurales vers les zones urbaines.

 

 

 

 


Auteur: César DJEDJE MEL - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]