Le Ghana, nouveau centre de l’intelligence Artificielle Africaine

  • Source: : Ivoirematin-News | Le 10 juin, 2019 à 21:06:17 | Lu 517 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

image illustrative

A notre époque, l’intelligence artificielle (IA) et l’apprentissage automatique s’imposent à tous dans la mesure où le numérique devient à l’instant un outil de travail le plus efficace. Puisque toutes les activités ont besoin d’être numérisées. Et l’Afrique l’un des marchés où le numérique a de l’avenir s’active pour être conforme aux réalités de l’heure.

Pour ce faire, le géant américain, Google vient d’installer à Accra (Ghana) un centre de recherche sur l’intelligence artificielle. On peut dire à cet effet que Google a réalisé son vœu puisque qu’il a annoncé son intention d’ouvrir le centre de recherche sur l’IA à Accra, s’engageant à cet effet, à collaborer avec les universités ghanéennes et d’autres centres de recherche tout en travaillant également avec les décideurs politiques sur les utilisations potentielles de l’IA en Afrique.

A cet effet, Google collabore avec certaines universités et des entreprises émergentes au Ghana, Nigeria, Kenya et en Afrique du Sud afin d’améliorer le développement de l’IA au niveau régional. Car en se référant à ces temples de savoir, on note principalement que ces universités citées ne sont pas les moindres d’autant plus qu’elles développent en leur sein des savoir allant dans ce sens.

La preuve, il y a dix ans, une société du Kenya a lancé une initiative d’argent mobile qui changerait la vie de millions de personnes, une initiative qui répond valablement au présent projet de Google. M-Pesa permet visiblement aux gens de stocker de l’argent sur un compte numérique sécurisé et de le transférer à l’aide de leur téléphone.

Selon les informations relayées par Ruby Fortune, « les agents autorisés pourront échanger des fonds contre de l’argent électronique ou vice versa. Le service est alimenté par des messages texte » une chose que Google ne peut pas écarter surtout que ses actions ne que numérique.

Dix ans après son lancement, M-Pesa s’est étendu à 10 pays, et compte 29,5 millions d’utilisateurs actifs et traite jusqu’à 614 millions de transactions par mois rapporte la même source.

En 2016, Pulse Lab Kampala a organisé Data Science Africa, l’atelier s’est ensuite tenu à l’Institut Nelson Mandela-Africain pour la science et la technologie (NM-AIST) à Arusha, en Tanzanie. En prélude de l’évènement Africa Data Science, une école d’été sur l’apprentissage automatique et la science des données a été fondée avant l’atelier principal.

En plus l’initiative Data Science Africa 2017 a été aussi organisée par des partenaires d’Amazon, d’ARM, de l’Institut Nelson Mandela-Africain pour la science et la technologie (NM-AIST), de l’Université Makerere (Ouganda), de l’Université de Sheffield (Royaume-Uni) et de l’Université Dedan Kimathi de Technologie Nyeri (Kenya).

Cette forte mobilisation de l’Afrique en innovation technologique doit être soutenue. Donc l’arrivée de ce centre de Google, premier du genre en Afrique témoigne un soutien aux efforts et innovations voulus par l’Afrique.        


Auteur: isaac-marie - ivoirematin.com - Ivoirematin-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]