Faits Divers

Bingerville : Un élève de 6ème meurt noyé dans la lagune

  • Source: : Web-News | Le 12 novembre, 2018 à 10:11:08 | Lu 322 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

image d-illustration

La lagune est dangereuse. On l'a dit à maintes reprises et elle-même l'a prouvé, en étant à la base de plusieurs drames. Hélas, il y en a qui continuent de la défier naïvement, en croyant y papoter tranquillement. Donnant ainsi à cette « tueuse », l'occasion de rallonger la déjà très longue liste de ses victimes. Et c'est un pauvre jeune garçon, qui en a fait les frais cette fois. A savoir, Moctar Diakité, 14 ans, élève en classe de 6ème dans un établissement scolaire, à Bingerville.

Les quelques informations dont nous disposons par le biais de nos sources rapportent, en effet, que le samedi 27 octobre 2018, profitant du repos du week-end, l'adolescent rejoint des amis de son âge. Et de commun accord, ils décident d'aller se baigner dans les eaux de la lagune, bordant Bingerville, leur localité d'habitation. Ce choix malheureusement sera fatal à Moctar.

De fait, après avoir trompé la vigilance de leurs proches en ne laissant transparaître aucun signe de leur « agenda lagunaire », les gamins filent en direction de leur destination. En un rien de temps, les joyeux lurons sont sur place. Ça rigole, ça se taquine. Tout en méprisant le danger auquel on est exposé, on est tout simplement heureux. La prudence cède largement la place à la joie de la partie de baignade, à laquelle ils vont à l'instant se livrer. C'est cela qui semble nettement préoccuper la bande d'amis.

Ainsi, après s'être défaits de leurs vêtements, il ressort que les jeunes garçons se jettent dans les eaux de la lagune. Malheureusement, très rapidement, Moctar démontre que la lagune et lui ne sont du tout « amis ». Sous le regard impuissant de ses camarades qui ne lui sont d'aucun secours, le jeune collégien perd pied et disparaît au fond de la masse d'eau.

Apeurés par la terrible scène qui vient de se produire sous leurs yeux, les compagnons d’infortune s'éjectent de la lagune. Et, dare-dare, ils foncent à la maison où la nouvelle de la disparition dans les eaux de la lagune de Moctar se répand vite dans leur quartier. C'est le choc dans la famille et des proches de la jeune victime dont le corps sans vie est repêché le lendemain après-midi.

Saisis, des éléments de la police se rendent sur les lieux et procèdent au constat d'usage. Et l'enquête qu'ils ouvrent est chargée d'éclairer sur les contours de cette noyade.

 

Auteur: Linfodrome - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]