Faits Divers

Côte d’Ivoire / Deux présumés orpailleurs mis aux arrêts par la SODEFOR à Niakara

  • Source: : Web-News | Le 22 septembre, 2022 à 09:09:22 | Lu 150 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Côte d’Ivoire / Deux présumés orpailleurs mis aux arrêts par la SODEFOR à Niakara

Deux individus soupçonnés d’implication dans l’extraction clandestine et le commerce illégal d’or dans la région du Hambol (Katiola), ont été appréhendés par un commando d’agents de la Société de développement des forêts classées en Côte d’Ivoire (SODEFOR), entre le 05 et 06 septembre, et  mis sous mandat de dépôt, a appris l’AIP, mardi 20 septembre 2022.

K. D que l’on qualifiait d’orpailleur intouchable, presqu’un seigneur dans la région du Hambol, a été arrêté par les hommes du Colonel major Mamadou Sangaré, dans la période du 06 au 08 septembre 2022 dernier “, a révélé un habitant de Niakara, sous couvert de l’anonymat.

Ce témoin a précisé que, pendant environ deux mois, les commandos forestiers étaient à ses trousses, attendant le moment idoine pour mettre le grappin sur le nommé K. D et sa bande. après près une enquête savamment menée.

Sur des instructions fermes émanant de la Direction générale de la SODEFOR, le Colonel Alifa Diabaté, responsable du Centre de gestion de ce service forestier basé à Bouaké (Centre, région du Gbêkê) et ses commandos sont déterminés à démanteler tous les sites d’orpaillages dans les forêts classées de la région du Hambol, notamment dans le département de Niakara.

Nous lançons un appel aux populations afin de collaborer franchement avec la SODEFOR , en dénonçant auprès de nos agents les actes d’agression de nos forêts. C’est à ce prix que nous pourrons sauver nos forêts et des vies”, s’est-il voulu rassurant.

La région du Hambol compte plus d’une cinquantaine de sites d’orpaillages clandestins, généralement localisés dans les forets classées, un patrimoine forestiers de l’État dans lequel la drogue, l’alcool et la prostitution ainsi que le travail des enfants et l’usage de produits chimiques hautement toxiques pour l’environnement sont d’actualité dans l’indifférence et l’omerta ainsi que la complicité des habitants villages riverains de ces forêts.

Auteur: Aip - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  


Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]