Faits Divers

« La meilleure personne à vi*ler est votre femme », un pasteur américain crée une vive polémique-(vidéo)

  • Source: : Web-News | Le 25 novembre, 2021 à 10:11:33 | Lu 309 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

« La meilleure personne à vi*ler est votre femme », un pasteur américain crée une vive polémique-(vidéo)

Dans son message sur la soumission dans le mariage, le pasteur d’une église adventiste du septième jour de New York a déclaré que les maris peuvent vi*ler leurs femmes.

« Je vous dirais, messieurs, que la meilleure personne à vi*ler est votre femme », a déclaré Burnett Robinson, pasteur principal de Grand Concourse Seventh-day Adventist, une église située dans l’arrondissement du Bronx.

Selon The Washington Post, sa déclaration d’une minute et 21 secondes a suscité une pétition sur Change.org. Plusieurs demandent la démission de Robinson. Au lundi 22 novembre, la pétition comptait 355 signatures.

Dans son message, Robinson déclare : « En ce qui concerne la soumission, je veux que vous sachiez d’emblée, mesdames, qu’une fois que vous êtes mariées, vous ne vous appartenez plus. Vous appartenez à votre mari. Vous comprenez ce que je veux dire ? J’insiste sur ce point parce que j’ai vu l’autre jour à la télévision un tribunal où une femme a poursuivi son mari pour viol. Et je vous dirais, messieurs, que la meilleure personne à vi*ler est votre femme. Mais cela a été légalisé. »

Robinson prêchait sur la base d’un passage de la lettre aux Éphésiens du Nouveau Testament, dans lequel l’apôtre Paul déclare : « Femmes, soumettez-vous à vos maris, comme au Seigneur. »

Ce passage a fait la une des journaux en 1998 lorsque la Convention baptiste du sud, la plus grande dénomination protestante du pays, a modifié sa déclaration de foi pour y inclure une déclaration selon laquelle une femme doit « se soumettre gracieusement » à son mari.

Les questions relatives aux femmes, au genre et à la sexualité continuent de troubler des segments du mouvement évangélique conservateur, notamment à la lumière du mouvement #MeToo, qui a tenté de briser le silence sur les abus et le harcèlement sexuels.



Auteur: afrikmag - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  


Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]