Faits Divers

Yopougon : il enceinte une lesbienne et reçoit les félicitations de tout un quartier

  • Source: : Web-News | Le 22 mai, 2020 à 12:05:03 | Lu 628 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Yopougon : il enceinte une lesbienne et reçoit les félicitations de tout un quartier

Un homme a reçu les félicitations de tout un quartier après avoir enceinté une lesbienne. 

Pour préserver la vie privée des personnes concernées par cette histoire curieuse mais réelle, leurs noms et les lieux ont été changés. 

 D’après Actualite Ivoire, Sonya qui vit à Yopougon en Côte d’Ivoire, précisément à la cité Tomate, est une très belle jeune fille de teint clair ciré, mesurant 1 m 65 environ, et ayant une de ces formes qui détourneraient de sa voie le moine le plus endurcit. La jeune fille est très convoitée mais elle repousse toutes les avances qui lui sont faites. 


Les ardeurs d’un administrateur des impôts, supposé être très riche, n’a pu faire flancher le cœur de la belle demoiselle. En fait, Sonya n’est attirée que par les femmes ; les hommes la laissent indifférentes. Personne ne connaissait ce secret jusqu’au jour où au coin d’une rue elle a été aperçue avec une autre fille, toutes deux affichant des comportements amoureux. 



La nouvelle n’a pas mis du temps à se propager dans toute la Cité Tomate. Quel « scandale !» Les gens en ont eu un sacré choc ; selon certains, c’est la plus incroyable « abomination » qu’ils aient entendue. Il est difficile d’imaginer qu’une fille aussi pimpante puisse s’adonner à une telle pratique qui est, de plus, hautement répréhensible dans notre société. Mais un jour, une autre nouvelle est venue rompre la monotonie et le calme de la cité : la belle Sonya était enceinte. 


Un véritable coup de tonnerre. Il n’y avait plus que ça sur toutes les lèvres. Des moins jeunes aux adultes, tout le monde se demandait qui était l’auteur de cet exploit, car personne n’avait rien vu venir. Certains commençaient même à se demander si une femme pouvait enceinter une autre. 


Dans cette frénésie, et avec la pression des parents, Sonya a avoué le nom du responsable de sa grossesse ; il s’agissait de Max, le jeune metteur en scène de la série télévisée du moment. En un rien de temps, une marée humaine a déferlé chez le jeune homme pour le féliciter d’avoir accompli une « mission d’intérêt général ». Pour une fois, une grossesse fait l’unanimité dans un quartier. 


 Sonya, elle, se sentait perdue dans la liesse générale. D’un côté elle était raillée et moquée ; de l’autre, la communauté des lesbiennes la considérait d’un mauvais œil. Pour elles, leur compagne les avait trahies. 


 Embarrassée et ne pouvant plus supporter cette pression, Sonya s’est faite avorter au grand dam de Max, le jeune « metteur enceinte ».

Auteur: - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]