Samedi 15 Juin, 2024 - 6:03 PM / Abidjan +33
Samedi 15 Juin, 2024 - 6:03 PM / Abidjan +33
News

«Je vous demande pardon, ayez pitié de moi», Camille Makosso en pleurs

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
«Je vous demande pardon, ayez pitié de moi», Camille Makosso en pleurs
Le général Camille Makosso s’est fondu en excuse dans la nuit du mardi 25 avril 2023 suite aux clarifications du Chef du Bureau d’Information et de Presse des armées qui dément son passage à l’Ecole Militaire Préparatoire Technique.

Après vérification des 83 promotions de l’Empt, le Bureau d’Information et de Presse des armées n’a vu aucun matricule attaché à un enfant de troupe du nom de Camille Makosso. Or, il y a environ trois ans, le sulfureux pasteur avait révélé avoir été pensionnaire de l’Ecole Militaire Préparatoire Technique dans une tentative de justifier sa propension à arborer des tenues aux motifs militaires.

Mais dans un communiqué rendu public ce mardi, le Bureau d’Information et de Presse des Armées (Bipa) tout en saluant la publicité ainsi faite à l’établissement militaire, invite instamment Camille Makosso à s’abstenir d’associer son passé scolaire à cette prestigieuse école qui n’en a pas besoin.

« L’EMPT, dont l’histoire se confond avec l’excellence académique ivoirienne a construit patiemment sa renommée et ses anciens pensionnaires sont de véritables identités remarquables, toutes de compétence, de vertu et de sagesse. Le Bureau d’Information et de Presse des Armées prend à témoin l’opinion qu’il invite par ailleurs à consulter le compendium des anciens enfants de troupe issus de cette école et affirme que l’intéressé n’en est pas un », informe le communiqué.

Il ressort de cette sortie médiatique du Bureau d’Information et de Presse des armées que le général Camille Makosso n’a jamais fréquenté l’Ecole Militaire Préparatoire Technique de Bingerville et le souvenir de son séjour n’est présent ni dans la mémoire des anciens ni dans les éphémérides de l’établissement.

En réponse à cette mise au point, Camille Makosso se dit surpris par une clarification sur un fait datant de 2020. Toutefois, reconnaissant son erreur, il a présenté ses excuses à l’armée ivoirienne et promet ne plus évoquer ce sujet.

« Je vous demande pardon ayez pitié de moi. Le peu de force qui me reste est de me battre à assurer un avenir pour mes enfants, vous avez gagné, je vous concède la victoire, je suis faux, menteur, escroc j’accepte tout mais de grâce laissez moi juste élever mes orphelins car si je perds la vie dans vos combats inutiles que deviendront mes orphelins », a-t-il affirmé en larme et genoux à terre dans un live sur sa page Facebook.

Toutefois, l’homme de Dieu soutient qu’il faisait référence au concours militaire qu’il a passé en 1993 pour son entrée à l’Ecole Militaire Préparatoire Technique.

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR