Dimanche 21 Avril, 2024 - 1:50 AM / Abidjan +33
Dimanche 21 Avril, 2024 - 1:50 AM / Abidjan +33
Politique

Crise poste électorale 2010 : Laurent Gbagbo invite la communauté internationale à chercher les vrais coupables

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
Crise poste électorale 2010 : Laurent Gbagbo invite la communauté internationale à chercher les vrais coupables

Le président du Parti des peuples africains – Côte d'Ivoire (PPA-CI), Laurent Gbagbo a invité la communauté internationale à chercher "les vrais coupables" de la crise poste électorale de 2010 au cours d’un meeting qu’il a animé ce vendredi 31 mars 2023 à la mythique place Ficgayo de la commune de Yopougon.


« S’il y a des crimes qui ont été commis, il faut continuer à rechercher les criminepls. C’est pourquoi le 31 mars est une date importante parce que le 31 mars a rendu la liberté à des gens qui n’avaient pas le droit d’être en prison et qui y étaient malgré tout. », a déclaré Laurent Gbagbo.


Selon l’ex pensionnaire de la prison Scheveningen, «si la Côte d’Ivoire veut être une nation de paix et de justice et de vérité, je conseille à notre cher pays de continuer à rechercher les coupables », car dit-il, « les gens parmi lesquels il faut rechercher, il y a le commando invisible, il y avait l’armée française, il y avait les rebelles, l’armée de l’ONU qui ont beaucoup bombardé y compris ma résidence. »


Pour lui dans la démarche de recherche des auteurs des crimes de la crise poste électorale, il faut rechercher dans les autres camps. « Il y a au moins 5 groupes qui se tiraient dessus. Si ce n’est pas un c’est que c’est l’autre. », a-t-il soutenu.


Confessant qu’il n’était pas sur le champ des batailles Laurent Gbagbo a affirmé qu’il a été arrêté parce qu’il a été le premier responsable des forces régulières de défense et de sécurité. « Je suppose que c’est à cause de ça qu’on m’a arrêté. Dès l’instant où je suis innocent, tout ceux-là sont aussi innocents, il faut continuer à rechercher les auteurs des crimes. », a-t-il insisté.


Alors que le ministre de la réconciliation et de la cohésion nationale, Kouadio Konan Bertin s’active pour la journée de la paix, le président du PPACI remet sur la table la poursuite des coupables de la crise poste électorale ivoirienne de 2010.

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR