Sport

Caf : Ahmad doit attendre le dernier mot de la Fifa pour sa candidature

  • Source: : Web-News | Le 08 février, 2021 à 12:02:08 | Lu 1054 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Caf : Ahmad doit attendre le dernier mot de la Fifa pour sa candidature

Le Comité Exécutif de la Confédération africaine de football (Caf) a choisi d'écarter la recommandation de sa propre Commission de Gouvernance de rétablir Ahmad comme candidat à la présidence, en disant que la Fifa devrait avoir le dernier mot.

 Vendredi, la Commission de Gouvernance de la Caf a déterminé que le candidat de 61 ans était désormais éligible aux élections du mois prochain, après que le Tribunal arbitral du sport (Tas) a temporairement levé la semaine dernière son interdiction de cinq ans imposée par la Fifa. "Le candidat Ahmad est déclaré éligible au poste de président du Caf", a déclaré la Commission de Gouvernance, le 5 février. 

 Lors d'une réunion agitée samedi au Cameroun, le Comité Exécutif de la Caf a en effet décidé d'ignorer l'avis de la Commission de Gouvernance, organe indépendant, et de se fier à l'organe de gestion du football au niveau international.

"Le Comité Exécutif trouve la décision de la Commission de Gouvernance communiquée le 5 février inappropriée", a déclaré la Caf, tard samedi.

A un moment donné, le président de la Caf, Ahmad - qui assistait à son premier événement officiel depuis l'interdiction à lui imposée en novembre - a quitté la salle alors que sa candidature était discutée.

Au cours de la réunion, il a également rejeté la possibilité de reporter les élections, qui doivent se tenir au Maroc, en raison de l'incertitude qui règne actuellement.

Celui qui deviendra président de la Caf le 12 mars assumera automatiquement le rôle de vice-président de la Fifa, dont une commission d'examen examine les candidatures.

Lors de sa réunion du mois dernier, la Fifa a interdit à Ahmad de se présenter aux élections, en raison de l'interdiction qui lui avait été faite pour plusieurs violations de son code d'éthique.

La décision est intervenue peu avant que le Tas - la plus haute instance juridique du sport - ne décide, le 29 janvier, de suspendre provisoirement l'interdiction de la Fifa à Ahmad "en raison d'un risque de préjudice irréparable pour M. Ahmad si la sanction disciplinaire est maintenue pendant la période précédant les élections de la Caf".

Ahmad veut être le cinquième candidat aux élections, Jacques Anouma (Côte d'Ivoire), Patrice Motsepe (Afrique du Sud), Augustin Senghor (Sénégal) et Ahmed Yahya (Mauritanie) ayant tous vu leur candidatures déjà approuvées.

Le camp d'Ahmad a approché la Fifa en début de semaine pour demander que sa commission d'examen annule sa décision antérieure de l'exclure des élections.

La Fifa, à qui le Comité d'Urgence de la Caf avait demandé le mois dernier d'avoir le dernier mot sur l'examen des candidats, n'a toujours pas répondu à ces demandes.

Le 9 janvier, peu après que la Commission de Gouvernance de la Caf a approuvé les dossier d'Anouma et de Senghor et déclaré que Mostepe et Yahya avaient tous deux besoin de "vérifications supplémentaires", la Commission d'Urgence de la Caf a déclaré que la Fifa devrait superviser le processus d'examen des candidatures.

Suite à la réunion de samedi à Yaoundé, le Comité Exécutif (ComEx) a maintenant donné son soutien à cette décision du Comité d'Urgence, un petit organe composé au moins du président, d'un vice-président et de deux autres membres du ComEx.

"[ComEx] rappelle que la vérification de l'éligibilité, pour les candidats au poste de président du Caf, est exclusivement du ressort du Comité d'examen de la Fifa", a ajouté la déclaration de la Caf.

Interrogée en début de semaine sur la décision du Tas qui a rétabli Ahmad dans ses fonctions de président, la Fifa s'est contentée de dire qu'elle "a pris note de la décision du Tas".

Le TAS, basé en Suisse, dit qu'il examinera l'appel dans son intégralité le 2 mars, avec une décision rendue avant les élections présidentielles du Caf le 12 mars.

Cette suspension effective de la décision de la Fifa sera en place "jusqu'au jour où la décision finale du Tas sera rendue", après quoi Ahmad pourra soit se porter candidat pour un nouveau mandat de quatre ans, soit être complètement éliminé de la course.

La réunion du ComEx de samedi a eu lieu au Cameroun avant que Yaoundé n'accueille la finale du Championnat d'Afrique des Nations, communément appelé Chan, ce dimanche 7 février.


Auteur: Bbc Afrique - Web-News

Articles similaires


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  


Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]