CAN 2019 : des petits arrangements en faveur du Cameroun ? Ahmad assume…

  • Source: : Web-News | Le 11 décembre, 2018 à 11:12:03 | Lu 459 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

CAN 2019 : des petits arrangements en faveur du Cameroun ? Ahmad assume…

Après lui avoir retiré l’organisation de la CAN 2019, la CAF a fait preuve de beaucoup d’indulgence à l’égard du Cameroun, qui échappe à la disqualification tout en récupérant l’édition 2021. Le président de l’instance panafricaine, Ahmad, a assumé ces décisions.

Le 30 novembre, la Confédération africaine de football (CAF) a décidé de retirer l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun, principalement en raison du retard accumulé dans les travaux. Normalement, cette décision est suivie de lourdes sanctions mais dans ce cas précis, les Lions Indomptables s’en sortent très bien puisqu’ils récupèrent l’organisation de la prochaine CAN, en 2021, sans compter que les hommes de Clarence Seedorf n’ont pas été disqualifiés, conservant leur droit de se battre sur le terrain pour disputer la CAN 2019. Le président de la CAF, Ahmad, a justifié ce lundi cette attitude indulgente.

"On ne peut pas appliquer bêtement les règlements, même pour le cas du Cameroun. Faire ce glissement d’une édition à l’autre est une faute de la CAF. C’est une entorse aux règlements. Mais nous ne pouvons pas faire autrement. On est dans une phase très compliquée", a plaidé le Malgache sur les ondes de RFI. "Si je me rappelle bien, l’article 92 du règlement de la CAN, prévoit dans un cas de retrait comme celui-ci (celui du Cameroun, ndlr) une amende et une suspension pour deux éditions." Autant de sanctions auxquelles échappe donc le pays de Samuel Eto’o.

"Il faut être constructif. Le comité exécutif a fait le règlement. Et s’il décide de changer ce règlement, c’est son droit", a ajouté le patron du foot africain. "Comment pourrait-on laisser tomber le Cameroun et le sanctionner par rapport aux investissements qui ont été consentis ? En tant que responsables, nous ne pouvons pas faire ça." Alors qu’elles réclamaient la disqualification du Cameroun, qui figure dans leur groupe éliminatoire, les Comores vont donc rentrer bredouilles. Cela signifie que les deux pays se disputeront leur billet pour la phase finale en mars prochain à Yaoundé lors de la dernière journée des qualifications et un nul suffira aux Lions Indomptables pour être de la partie à la CAN 2019…

Afrik-foot.com

 

Auteur: Derome-Ivoirematin.com - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]